Charles Michel présente la démission de son gouvernement : voici ce qui peut désormais se passer

Charles Michel quitte la Chambre - Belga James Arthur Gekiere

Le Premier ministre Charles Michel (MR) rencontre ce mardi soir le Roi Philippe au château de Laeken pour présenter la démission de son gouvernement minoritaire MR-CD&V-Open VLD. Mais que va-t-il désormais se passer ?

La Suédoise est désormais de l’histoire ancienne. Le gouvernement Michel 1er est officiellement tombé ce mardi soir, après l’annonce du Premier ministre, devant la Chambre, de la démission de son gouvernement, en raison notamment des divergences entre la N-VA et l’équipe au pouvoir. Différents scenarii s’annoncent désormais pour Charles Michel et le Roi Philippe.

Après avoir reçu officiellement la démission du Premier ministre, la Roi a décidé de laisser sa décision en suspens. Il devra toutefois prendre une décision dans les prochains jours : soit il refuse cette démission mais oblige le gouvernement Michel 1er à retrouver des partenaires de majorité, soit il accepte cette démission et le gouvernement actuel passe alors en affaires courantes, le temps de former un nouveau gouvernement.

Voir aussi : Le Premier ministre Charles Michel présente la démission de son gouvernement (vidéo)

Une dissolution du Parlement est-elle possible ? Le Roi Philippe peut le décider, seulement si la Chambre adopte par au moins 76 députés (sur les 150) une motion de dissolution déposée par le Premier ministre.

Cette démission annonce-t-elle des élections anticipées ? Pas forcément. Le gouvernement Michel 1er passe en affaires courantes mais un autre gouvernement pourrait être formé d’ici les élections fédérales prévues en mai 2019. Cela annonce toutefois de difficiles négociations au vu des débats entre les différents partis qui ont émaillé ces derniers jours le Parlement.

Découvrez notre dossier complet sur la crise au gouvernement fédéral.

Gr.I. – Photo : Belga/James Arthur Gekiere

Partager l'article

19 décembre 2018 - 07h30