Charles Michel sur la crise gouvernementale: “Celui qui retire la prise est irresponsable”

Le Premier ministre s’est exprimé sur la crise que traverse actuellement son gouvernement sur les ondes de Bel RTL.

La balle est dans le camp de la N-VA dans la crise gouvernementale actuelle, a laissé entendre mercredi le Premier ministre Charles Michel (MR) sur les ondes de Bel RTL. “Celui qui retire la prise est irresponsable“, a-t-il ajouté.

Mon intention est de tenir un conseil des ministres ce vendredi mais aussi de faire prochainement voter le budget 2019 au Parlement“, a précisé le Premier ministre, en appelant au sens des responsabilités de ses partenaires de coalition. N’étant pas parvenu mardi à trouver une solution au sein de son gouvernement au problème du Pacte sur les migrations de l’ONU, le Premier ministre a demandé à la Chambre de se prononcer. “Je pense que personne ne doit avoir peur de la démocratie“, a-t-il commenté. Charles Michel a encore affirmé qu’il n’était en “aucun cas” en campagne électorale, avant de préciser qu’il entendait veiller à ce que la Belgique “ne tangue pas“, car c’est ce qui “compte pour les citoyens“.

Interrogé sur Radio 1, le vice-Premier Kris Peeters (CD&V) a de son côté insisté sur le fait que l’éventuelle décision de quitter le gouvernement appartenait à la N-VA, rappelant au passage que les trois autres partis de la coalition étaient favorables au texte de l’ONU. Le chef de groupe de l’Open Vld à la Chambre, Patrick Dewael, et son homologue du MR, David Clarinval, ont eux aussi précisé que les nationalistes flamands avaient leur sort entre les mains. “La N-VA va devoir choisir: ou elle se rallie au consensus, ou elle se dirige vers la sortie“, a lancé M. Dewael. “Nous n’avons pas changé d’un iota sur la question du Pacte. Toutes les étapes ont été validées par la N-VA. Si elle a changé d’avis, elle doit en assumer des conséquences“, a pour sa part commenté M. Clarinval.

► A lire:

• Bart De Wever plaisante sur le pacte migratoire: “Ils m’ont donné le Zwarte Piet, ça ne peut qu’être bon”

• Crise gouvernementale: pour Nollet, cet épisode sonne l’échec du gouvernement, de Charles Michel et du MR

• Charles Michel ira à Marrakech pour exprimer le point de vue du parlement à propos du pacte sur les migrations

Belga

Partager l'article

05 décembre 2018 - 10h04