Céline Fremault : ” Nous avons un accord de principe pour devenir un groupe”

Ce midi, sur l’antenne de BX1+, Fabrice Grosfilley recevait Céline Fremault, députée CDH au parlement bruxellois lors de l’Invitée politique. Ensemble, ils sont revenus sur la proposition de mettre en place une assurance autonomie et sur l’accord de tous les partis participants au groupe de travail sur la réforme du fonctionnement du parlement afin que le CDH puisse devenir un groupe politique.

Le CDH a déposé une proposition d’ordonnance sur l’assurance autonomie à Bruxelles comme en Wallonie. “42% de personnes seront dépendantes en 2060. Il y a un volet vieillissement qui est important. Le coût dans les homes est important. On a un gap entre les revenus et le coût du home. Il faut souligner l’utilité car c’est un défi humain pour toutes les familles. Cela peut être aussi une perte d’autonomie. On va cotiser selon ses revenus avec un forfait de base. Les mutuelles vont collecter et rétrocéder à des organismes comme Iriscare. Il contrôlera les services opérés et le gouvernement devra apporter l’argent complémentaire.” Cette proposition ne fait pas partie de l’accord de gouvernement mais le cdH espère que cela sera mis en place.

Le CDH deviendra un groupe parlementaire à Bruxelles

Actuellement, pour être un groupe parlementaire, il faut avoir 7 élus, soit 10% du nombre de députés. Le cdH ne dispose que de 6 élus. “Nous ne sommes pas un groupe mais nous avons eu un accord de principe des partis qui participent au groupe de travail pour modifier le règlement. Nous avons trouvé un arrangement pour avoir des locaux mais nous n’avons pas de moyens humains et financiers. Nous avons travaillé en regardant l’ensemble des règlements pour arriver au seuil des 5%, soit 4 députés ce que le PTB avait sous la précédente législature. Cela est important pour que nous puissions faire notre travail. Je remercie ceux qui ont soutenu ce processus mais ce ne sont pas les seules modifications.”  

Dans la nouvelle configuration qui sera peaufinée par la commission du règlement le 6 novembre prochain, cela ne changera rien côté néerlandophone (5% de 17 = 0,85 arrondi à l’unité supérieure). Dans le groupe linguistique francophone, il faudra donc désormais 4 élus (5% de 72= 3,6 arrondis à 4). La mesure devrait entrer en vigueur en janvier prochain, sans effet rétroactif que le cdH lui-même ne demande d’ailleurs pas. Le 6 novembre prochain, la commission du règlement se penchera par ailleurs sur deux propositions visant l’une à introduire une certaine proportionnelle dans la répartition des moyens matériels et dans le temps de parole entre les différents groupes selon leur taille et l’autre sur la possibilité d’installer une commission mixte composée de député(e)s et de représentant(e)s de la société civile. L’ensemble des propositions de modifications adoptées le 6 novembre prochain seront débattues et soumises au vote en plénière le 15 novembre prochain.

Ecolo demande l’instauration de commissions mixtes

Du côté du groupe écologiste qui était le plus réticent à adopter une réforme du règlement qui semblait taillée sur mesure pour le cdH on précise “qu’on ne s’opposera pas à cette proposition mais que l’on espère que la même démarche pourra être également être soutenu au sein du parlement wallon et de celui de la Fédération Wallonie Bruxelles pour que la décision bruxelloise n’apparaisse pas comme une décision de circonstance.” Le chef de groupe John Pitsey a également insisté pour que le groupe de travail puisse se saisir d’autres thématiques comme par exemple la création de commissions mixtes entre parlementaire et société civile.

V.Lh. avec Belga – Photo: BX1

Partager l'article

10 octobre 2019 - 16h07