Caroline Désir : “Le nouveau décret inscription ne sera sans doute pas prêt avant 2021”

Caroline Désir (PS), nouvelle ministre de l’Enseignement obligatoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a répondu aux questions de Jean-Jacques Deleeuw dans L’Interview, ce jeudi sur BX1.

Elle a réagi au gros dossier du début de législature : le pacte d’excellence. Ses prochaines évolutions devraient suivre ce qui a déjà commencé : “Un travail important avait déjà été entamé déjà depuis cinq ans, avec les acteurs du monde de l’enseignement et avec des académiques. Ils se sont vraiment donnés à fond pour imaginer comment rénover fondamentalement notre système scolaire, pour notamment qu’il soit plus égalitaire. C’est une question de respect, vis-à-vis de l’ensemble de ces acteurs, de ne pas commencer à détricoter. C’est une réforme qui est envisagée comme systémique, tout est dans tout. Commencer à toucher à des parties et pas à d’autres, c’est très compliqué. L’idée est de se dire qu’on est sur des rails”. 

Elle a également répondu aux questions sur le décret inscription. “On a mis des balises dans l’accord de gouvernement, sur le fait que nous insistons pour garder un système d’inscription transparent, qui met tout le monde sur un pied d’égalité, qui accorde une importance à la mixité sociale, etc. Et à la fois, on va devoir réformer le système. On va devoir faire appel à des experts de terrain, évaluer, et cela va prendre du temps”. Selon elle, il sera donc difficile que la procédure d’inscription soit modifiée d’ici à février prochain, où la procédure pour la rentrée 2020 se mettra en place. “On ne va pas jouer à l’apprenti sorcier, on ne va pas mettre des familles en difficulté. Le système actuel a des défauts, mais au moins les parents le connaissent pour le moment, donc on doit faire attention et avancer prudemment“. L’objectif sera donc plutôt février 2021.

Elle s’est réjouie de la collaboration au sein du nouveau gouvernement : “C’est une petite équipe, on est cinq. Donc je crois que ça va être facile de travailler dans ce modèle restreint de gouvernement“. Quant à Pierre-Yves Jeholet (MR), le nouveau ministre-président, Caroline Désir a déclaré “Je pense qu’il a montré qu’il pouvait endosser le costume. Hier, on a eu notre premier débat sur la déclaration de politique communautaire au Parlement de la Fédération, et il y a montré qu’il pouvait être le chef de cette équipe“.

Elle a également déclaré ne pas être candidate à la présidence du PS bruxellois.

Retrouvez L’Interview du lundi au vendredi à 12h45 sur BX1.

Arnaud Bruckner

Partager l'article

19 septembre 2019 - 13h20