Cancer du sein : l’association bruxelloise ‘BIG against breast cancer’ fête ses 20 ans

Le réseau international ‘BIG against breast cancer’, basé à Bruxelles, a soufflé ses vingt bougies lors d’une réception en présence de la reine Mathilde (sa présidente d’honneur). L’association rassemble des chercheurs actifs dans la recherche contre le cancer du sein, avec pour mission de trouver des remèdes toujours plus poussés. 

Si le cancer du sein reste celui le plus fréquent chez les femmes (24%), et notamment en Belgique qui est le record mondial en matière de mortalité (188 cas sur 100.000 femmes), ce taux connaît une baisse sensible grâce à la recherche et aux traitements développés par le Breast International Group (BIG). Près de 30 études cliniques et programmes de recherche sont actuellement menés par l’association, sur environ 95.000 patientes.

Depuis la fin des années 90, le réseau permet donc de combiner les efforts de chercheurs issus du monde entier. “A l’époque, la recherche sur le cancer du sein en Europe était extrêmement morcelée, des équipes universitaires menaient de nombreuses études similaires mais sans interagir pour faciliter la collaboration. Quand on diagnostiquait une tumeur chez une patiente, il y avait très peu d’options de traitement” explique le Professeur Martine Piccart, oncologue à l’Institut Jules Bordet et cofondatrice du réseau BIG, à l’agence Belga. “C’est alors que nous avons eu l’idée de mutualiser les efforts et de créer une alliance entre chercheurs internationaux”.

Le réseau BIG est présent dans plus de 50 pays, mais son siège est situé à Bruxelles. Depuis 2012, il a déjà investi plus de 97 millions d’euros dans sa lutte contre le cancer du sein.

Arnaud Bruckner – Photo : Belga / David Stockman

 

Partager l'article

17 septembre 2019 - 15h23