Comment les Bruxellois envisagent-ils l’avenir de la Région et des 19 communes? Débat dans “Question Politique”

Quel futur pour la Région bruxelloise et les 19 communes? Quels sont les souhaits de citoyens de la capitale? C’est le thème abordé dans “Question Politique” ce lundi. Pour en parler, Jean-Christophe Pesesse a invité une nouvelle génération d’hommes et femmes politiques.

L’ULB a consacré une étude sur la Gouvernance dans la Région bruxelloise. Pour ce faire, elle a intérrogé 1000 Bruxellois représentatifs de la Région. “L’étude vient démonter l’idée reçue selon laquelle les citoyens et citoyennes sont davantage attachés au niveau local qu’au niveau régional”, explique Emilie Van Haute, politologue à l’ULB. En effet, l’étude fait le constat que “les nouveaux Bruxellois marquent un attachement plus marqué pour la Région”. 

Les institutions bruxelloises fêtent leur 30 ans d’existence

Pour Christophe De Beukelaer (cdH), échevin de l’Urbanisme à Woluwe-Saint-Pierre, “Maintenant, quelques décennies plus tard, on est dans un autre modèle. La jeune génération, on est prêt à assurer un nouveau contrat bruxellois entre les communes, les zones de police, la Région et puis toutes les autres instances parce que la lisibilité est très compliquée entre toutes les asbl para-communales, la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’Etat Fédéral, le financement Beliris, c’est quans même un carcan très compliqué”.

Faut-il fusionner les communes bruxelloises?

D’après l’étude, 54,7% des personnes interrogées veulent garder les 19 communes tandis que 21,3% sont pour leur fusion.

La proposition de fusionner Auderghem à Watermael-Boitsfort avait été lancée par Christophe Magdalijns (Défi) il y a quelques mois. Eloïse Defosset (Défi), échevine des Sports à Auderghem, approuve l’intérêt de cette fusion.”Si l’on fusionne Watermael-Boitsfort et Auderghem, on compterait plus ou moins 60 000 habitants. Donc, c’est sûr qu’on aurait un certain poids face à d’autres grosses communes comme la Ville de Bruxelles et même face à la Région elle-même”.

Une idée contestée par Hang Nguyen (MR), échevine de l’Enseignement à Watermael-Boitsfort, qui constate “un aspect identitaire très fort” dans sa commune.

De son côté, Karim Sheikh Hassan (Ecolo), échevin de l’Espace public à Etterbeek pointe du doigt les disparités entre les tailles géographiques et démographiques des communes. “Il y a un problème quand il y a des communes de 25 000 habitants comme Saint-Josse ou des communes de 170 000 habitants comme Bruxelles-Ville. On passe d’un ration de 1 à 7”.

“On ne peut pas simplement reproduire des schémas d’opposition entre communes et Région parce que la Région a des leviers dont les communes ne disposent pas et les communes ont la proximité que la Région ne dispose pas. Les deux permettent de travailler bien ensemble”, ajoute Khalil Aouasti (PS), premier échevin à Koekelberg.

► Retrouvez Question Politique un lundi par mois, à 18h25 sur BX1, et en replay dans notre catégorie “Émissions”.

Partager l'article

14 janvier 2019 - 20h01