Bruxelles ou Luxembourg? Le siège disputé d’InvestEU met la Belgique mal à l’aise

La localisation à Bruxelles ou à Luxembourg du secrétariat du comité d’investissement du Fonds InvestEU, futur bras financier du programme chargé de poursuivre après 2020 le “plan Juncker” d’investissement, fait actuellement l’objet d’un intense lobbying qui met la Belgique quelque peu mal à l’aise.

Cette localisation cristallise une rivalité entre la Commission européenne – dont le siège central est à Bruxelles – et la Banque européenne d’investissement établie à Luxembourg.

C’est que le rôle de ce comité d’investissement est sensible: d’aucuns considèrent qu’il pourrait accélérer ou ralentir d’importants dossiers d’investissements en fonction des promoteurs publics et privés en présence.

Et dès lors que la BEI n’aura plus le monopole de la gestion, se pose la question d’un potentiel conflit d’intérêts entre une instance qui est partenaire dans la mise en œuvre des projets et qui assurerait aussi le secrétariat sur les demandes d’octroi de garantie émanant d’instances parfois vues comme ses concurrentes, à l’instar de la banque publique allemande KfW, de la Caisse de dépôt française ou de la BERD (Banque européenne pour la reconstruction et le développement).

D’un autre côté, les promoteurs de projets préféreraient une banque, plus apte selon eux à garder la confidentialité, et non la Commission.

La Belgique, elle, se place au milieu du gué: elle demande que le secrétariat fonctionne indépendamment et dans le respect des règles de confidentialité. La question de la localisation serait accessoire au vu des quatre à cinq fonctionnaires européens concernés.

Mais la Belgique opte tout de même pour la Commission. C’est que la décision pourrait aussi avoir un impact sur la localisation d’autres organes qui serviront à gérer des instruments financiers similaires dans le domaine de l’action extérieure.

“Nous somme un peu mal à l’aise, nous attendons que la Commission et la BEI trouvent un arrangement”, commentait une source proche du dossier.

Le sujet sera abordé au cours du déjeuner des ministres européens des Finances, ce mardi à Bruxelles. Une décision n’y est pas nécessairement attendue, mais les capitales souhaitent être fixées avant la fin du mois, car la présidence roumaine de l’UE et le Parlement ont déjà entamé leurs négociations sur InvestEU.

Belga

Partager l'article

11 mars 2019 - 19h38