Découvrez   

Bruxelles capitale européenne de la culture 2030 : ce sera le projet de la Région et des communes, dit Vervoort

Le projet de Bruxelles capitale européenne de la culture en 2030 sera celui de la Région et de l’ensemble des communes de la capitale, a affirmé vendredi le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS).

La Ville de Bruxelles semble être pleinement légitime pour être le point de départ de la candidature, mais la Région souhaite inclure rapidement les 18 autres communes dans la dynamique, a précisé Rudi Vervoort, devant les députés francophones bruxellois réunis en séance plénière de l’assemblée de la Commission Communautaire française.

La candidature de Bruxelles en tant que capitale culturelle de l’Europe en 2030, à déposer d’ici 2024, ne sera pas dessinée au départ de la seule CoCof a dit d’emblée Rudi Vervoort à Gaëtan Van Goidsenhoven (MR) qui l’interpellait. Elle ne peut être portée que par une ville et non une entité fédérée ou décentralisée. Cela n’empêche pas la ville de développer un projet avec la région dans laquelle elle s’insère. “Nous souhaitons rapidement inclure dans la dynamique les 18 autres communes et que la Ville et les communes se réunissent dans ce projet d’ampleur. Cela permettra à chacune d’elles d’être partie prenante à ce projet, à son élaboration et de pouvoir bénéficier des activités et retombées générées“, a commenté Rudi Vervoort.

Le ministre-président a répété que la candidature poursuivait plusieurs objectifs: marquer le bicentenaire de la Belgique en réaffirmant Bruxelles en tant que capitale de tous les Belges; réunir la communauté culturelle et artistique bruxelloise autour d’un projet collectif; augmenter la consommation culturelle pour des publics éloignés de la culture; franchir un pallier supplémentaire, après la création du musée Kanal, dans le rayonnement touristique de Bruxelles auquel contribue la culture. Selon Rudi Vervoort, des contacts seront pris prochainement avec les ministres de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Communauté flamande.

Au niveau budgétaire, des moyens devront être dégagés par la Région bruxelloise pour avancer sur les aspects plus concrets de la candidature (animation du milieu culturel; création de ponts avec des projets flamands, wallons et germanophones; inclusion des citoyens à la construction d’un projet “bottom-up”; mise sur pied des structures de pilotage du projet, constitution du projet financier, etc.). La Région n’a pas encore défini qui prendra cette mission en charge, mais l’idée est de mettre un comité de pilotage sur pied cette année, a-t-il encore dit.

Belga 

Partager l'article

31 janvier 2020 - 16h34
Modifié le 31 janvier 2020 - 16h34