Brussels Airport : les bagagistes à nouveau dans le rouge

Swissport Belgium et Aviapartner Belgium, les deux bagagistes de Brussels Airport, ne sont pas parvenus à sortir du rouge l’année dernière. Comme en 2017, les deux entreprises ont subi des pertes dans le traitement des vols passagers à Zaventem, selon les chiffres annuels publiés sur le site de la Banque nationale.

Aviapartner avait confié être sur le point de réaliser des bénéfices l’an dernier avant qu’une grève de plusieurs jours en automne ne mette à mal ces ambitions. “La grève nous a coûté environ 3 millions d’euros”, précise l’entreprise. “Au lieu d’un bénéfice net d’environ 1,5 million d’euros, nous avons clôturé l’année avec une perte de 1,44 million d’euros.”

Les résultats vont néanmoins dans la bonne direction. Par rapport à 2017, la perte nette a été réduite de plus de moitié (-3,6 millions d’euros à l’époque) et le chiffre d’affaires a augmenté de 3,7% à 63,9 millions d’euros. “Nous nous attendons à atteindre le seuil de rentabilité cette année ou à réaliser un bénéfice”, ajoute le bagagiste.

Aviapartner Belgium assure le traitement des passagers d’une trentaine de compagnies aériennes à Brussels Airport, dont Ryanair et TUIfly.

Son concurrent Swissport Belgium, qui compte Brussels Airlines parmi ses clients, a vécu des difficultés similaires l’année dernière. Son chiffre d’affaires a augmenté (+7% à 84,8 millions d’euros) et la perte nette a diminué (de plus d’un quart à -3,4 millions d’euros). Swissport n’a pas souhaité commenter ces résultats. Les deux sociétés soulignent dans leur rapport annuel qu’elles prennent des mesures afin d’améliorer leurs finances.

Aviapartner et Swissport sont les seuls bagagistes actifs à Brussels Airport pour le transport de passagers. Leurs activités comprennent la manutention des bagages mais également des services tels que l’enregistrement et l’embarquement des passagers, le dégivrage ou encore le ravitaillement en carburant des avions.

Belga

Partager l'article

15 août 2019 - 13h28