Bras de fer entre le théâtre Le Public et la FWB suite… à une promesse de Joëlle Milquet

Le prochain ministre de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles qui entrera en fonction après les élections aura-t-il la surprise de voir débarquer des huissiers de justice dans son bureau?

C’est en tout cas l’intention affichée mercredi par le théâtre bruxellois Le Public, déterminé à faire appliquer un jugement de février dernier qui impose au gouvernement de la Fédération de lui verser des subsides promis par la précédente ministre de la Culture et de l’Education. Avant sa démission en avril 2016, Joëlle Milquet s’était en effet engagée -par écrit- à donner 200.000 euros au Public pour qu’il puisse jouer dans les écoles le spectacle ‘Pour en finir avec la question juive’, une pièce visant à sensibiliser les plus jeunes à l’antisémitisme et la lutte contre le racisme. Mais en 2017, les nouvelles ministres de la Culture Alda Greoli et de l’Education Marie-Martine Schyns remettaient en cause la décision, le montant de 200.000 euros étant jugé particulièrement élevé pour pareille initiative.

Le gouvernement de la Fédération a alors versé 50.000 euros au Public pour solde de tout compte, ce que le théâtre a refusé. En guise de compromis, la Fédération a alors proposé d’encore donner 75.000 euros supplémentaires, ce qu’a à nouveau refusé Le Public, celui-ci saisissant alors la justice pour obtenir ce que la ministre Milquet lui avait promis. En février dernier, Le Public a finalement obtenu gain de cause devant le tribunal de 1re instance de Bruxelles, lequel a considéré l’engagement de Mme Milquet comme parfaitement valable et ordonnant en conséquence à la Fédération de verser les 200.000 euros promis.

Bien que le jugement soit exécutoire, la Fédération n’a pas versé la somme. Elle vient d’ailleurs de faire appel du premier jugement. “Nous avons décidé de faire appel car le jugement, rendu par un juge unique, pose pas mal de questions tant d’ordre juridique que sur le fond“, commente le porte-parole de la ministre Greoli. “Le jugement s’appuie notamment sur un mail envoyé par la ministre Milquet à l’aide de son smartphone“. Dans l’attente du prochain jugement en appel, le cabinet Greoli a décidé de mettre les 200.000 euros réclamés “en cantonnement” (en dépôt) auprès du SPF Justice.

Si l’appel confirme le premier jugement, l’argent sera alors versé au Public. L’attitude des deux ministres centristes met en tout cas le directeur du Public hors de lui. “Est-il concevable d’empêcher par tous les moyens une action culturelle qui combat le racisme et les préjugés auprès des publics scolaires? Est-il admissible pour un théâtre de devoir entrer dans un rapport de force pour faire respecter la loi? Est-il normal que deux ministres refusent d’exécuter un jugement exécutoire?“, lance notamment son directeur, Michel Kacenelenbogen.

Du côté de la ministre Greoli, malgré la polémique, on assurait n’avoir rien contre Le Public, ou la pièce à destination des jeunes. La ministre a d’ailleurs revalorisé il y a peu les subsides que le théâtre touche de la Fédération, soit un peu plus de 2 millions d’euros par an, ce qui en fait le 3e théâtre le plus subsidié en Fédération Wallonie-Bruxelles, rappelle son porte-parole.

Belga

Partager l'article

15 mai 2019 - 19h13