Découvrez   

Bertin Mampaka : “Les afro-descendants veulent se sentir respectés en Région bruxelloise”

Bertin Mampaka (cdH), sénateur, député bruxellois et conseiller communal à la Ville de Bruxelles, a répondu aux questions de Fabrice Grosfilley dans Toujours + d’Actu.

Interrogé sur le débat actuel sur la décolonisation de l’espace public, et les demandes de retrait des statues représentant ce passé colonial, Bertin Mampaka estime qu’il y a un travail en coulisses mené depuis de nombreuses années pour répondre aux questions autour de la colonisation, et apporter des excuses, comme ce fut le cas en 2019 pour les enfants de couples mixtes arrachés à leurs mères au Congo, au Rwanda et au Burundi durant la période coloniale. “Le déplacement des statues ne changera rien. Les Afro-descendants, les jeunes veulent surtout se sentir respectés en Région bruxelloise”, dit-il. “Ces jeunes nés à Bruxelles se sentent exclus de la société belge, et cela aurait une explication dans le fait que le passé colonial n’est pas assumé, selon un récent rapport des Nations Unies”.

Bertin Mampaka estime toutefois qu’il y a selon lui “une récupération politique” du mouvement actuel, visant notamment Kalvin Soiresse, ancien membre de l’association Mémoire coloniale, devenu depuis député bruxellois pour le parti Ecolo.

Il ajoute qu’il faut “une mémoire partagée de l’histoire de la Belgique”, et de “l’histoire commune avec le Congo”.

■ Interview réalisée par Fabrice Grosfilley dans Toujours + d’Actu.

Partager l'article

22 juin 2020 - 13h08
Modifié le 22 juin 2020 - 13h08