Bernard Clerfayt rejette la responsabilité du parc Maximilien sur la N-VA

Invité sur le plateau de Jeudi en Prime sur la RTBF ce jeudi soir, le bourgmestre de Schaerbeek Bernard Clerfayt (Défi) a dénoncé l’inefficacité du gouvernement dans sa politique d’asile et de migration.

Dans sa ligne de mire: les ministres N-VA Jan Jambon (Interieur) et Theo Francken (Asile et Migration) et leur capacité à lutter contre la problématique du parc Maximilien.

Selon Bernard Clerfayt donc, la présence de migrants aux abords de la gare du Nord est “scandaleuse“: “Il y a des arrêts de la Cour européenne de justice qui rappellent que la question de l’accueil des personnes, même en situation illégale sur le territoire, relève de l’Etat (…) C’est l’Etat qui devrait assurer un minimum d’accueil. Je ne dis pas qu’il faut installer des camps, mais au moins un minimum pour qu’on ne voit pas ces images qui sont scandaleuses.”

J’étais parvenu à convaincre Charles Michel au mois d’août de l’été passé, où la crise était encore plus grave que maintenant, se souvient-il. Il était prêt à créer un centre d’orientation pour quelques jours. Tout de suite, Theo Francken l’a forcé à renoncer à ce qu’il y ait la moindre prise en charge de ces gens”, explique le bourgmestre de Schaerbeek, “c’est la N-VA qui a dicté sa politique“. Il lance de lourdes accusations: “La N-VA, c’est quoi ? C’est Jan Jambon qui va ramasser les migrants qui traînent sur des parkings sur la route de la mer, qui les ramène à son centre de Steenokkerzeel et demande à M. Francken de les prendre en charge. Et qu’est-ce qu’il fait ? Au bout de 2-3 jours, il les relâche et les ramène sur Bruxelles”. “C’est un problème intra N-VA et donc intra gouvernement”, insiste-t-il également.

Rédaction, image Belga

Partager l'article

09 novembre 2018 - 11h30