Benoît Lutgen quitte la présidence du cdH, Maxime Prévot candidat

À quelques mois des élections, Benoît Lutgen annonce son départ de la présidence du cdH, un poste qu’il occupait depuis 2011.

Dans un entretien avec “Le Soir” et “La Libre”, Benoît Lutgen affirme qu’il “passe le relais au bon moment“. “C’est l’intérêt général qui doit l’emporter sur les considérations personnelles, je ne me suis jamais accroché à des fonctions ou à des titres. L’intérêt général, c’est de passer le témoin, d’avoir le sens du collectif“, a-t-il ajouté ce mercredi matin sur les ondes de La Première

Maxime Prévot, député-bourgmestre de Namur est pressenti en ce qui concerne son remplacement. Une élection en interne devrait avoir lieu dans les prochaines semaines. Un choix qui recueille les faveurs du désormais “président sortant” : “Il a toutes les qualités, de compétence, d’intelligence, il a la connaissance du terrain, il s’investit au plan local, tout cela avec une vision globale, européenne et internationale ».

Mon engagement est plein et entier, comme militant, comme bourgmestre et comme député. Au service du projet, des valeurs, du collectif”, a encore assuré sur Twitter le mayeur de Bastogne, député fédéral.

Benoît Lutgen se met donc pour l’instant “au service de la présidence, pour l’équipe“, à quatre mois des élections.

Maxime Prévot a quant à lui confirmé être candidat à la succession de Benoît Lutgen à la présidence du cdH. “Je suis motivé et disposé à présider le parti si l’on m’en donne le mandat“, à l’issue du bureau de parti organisé mercredi matin dans la capitale wallonne.

 

T.Dest avec Belga/ Photo: Belga

Partager l'article

16 janvier 2019 - 07h02