La Belgique une nouvelle fois avertie par la Commission pour son budget

Comme les années précédentes, la Belgique a une nouvelle fois été avertie mercredi par la Commission européenne pour son projet de budget 2019. Elle figure ainsi avec trois autres États membres (France, Portugal et Slovénie) parmi les pays dont le budget entraîne “un risque de manquement” aux exigences du Pacte de stabilité et de croissance pour l’an prochain.

Le budget de ces quatre pays “pourrait entraîner un écart important par rapport à la trajectoire d’ajustement vers la réalisation de leur objectif budgétaire à moyen terme“, a indiqué le vice-président de la Commission Valdis Dombrovkis, en présentant les opinions de l’exécutif européen sur les projet de budget des États membres.

La Commission pointe la réduction insuffisante du déficit ainsi que le niveau élevé de la dette publique belge. Si cette dernière devrait passer sous la barre des 100% l’an prochain (99,8%), venant de 107,6% en 2014, la réduction n’est pas assez marquée, selon la Commission.

Le déficit structurel, lui, devrait atteindre l’an prochain son niveau le plus bas depuis quatre ans (-1,3% du PIB), avant de repartir à la hausse en 2020 (-1,7%), mais les États doivent réduire leur déficit structurel de 0,6% chaque année.

La Belgique réclame toutefois de l’Europe l’application d’une clause de flexibilité vu les réformes qu’elle met en œuvre.

Belga

Partager l'article

21 novembre 2018 - 10h27