Découvrez   

La Belgique à l’abri d’une pénurie d’électricité cet hiver, assure Marghem

L’approvisionnement en électricité est garanti jusqu’à la fin de l’hiver en Belgique grâce aux températures clémentes et aux capacités énergétiques supplémentaires mises à disposition par les opérateurs, a indiqué mercredi la ministre fédérale de l’Énergie Marie Christine Marghem (MR).

La situation est de retour à la normale après un contexte “très problématique” en septembre, engendré par l’indisponibilité de plusieurs réacteurs nucléaires.

Les mois de janvier et février sont généralement considérés comme les plus critiques pour l’approvisionnement énergétique en Belgique. Ce mercredi, la task force composée des principaux acteurs a toutefois constaté que la situation ne suscite plus de “préoccupation particulière” d’ici la fin de l’hiver météo, prévue en mars.
Quatre des sept réacteurs nucléaires présents en Belgique sont pour le moment opérationnels, après le redémarrage de Doel 4 et Tihange 3 au début de l’année.

“Les températures actuelles couplées au probable retour de Doel 2 et à l’interconnexion électrique Nemo avec le Royaume-Uni, d’une capacité de 1.000 mégawatts, garantissent l’approvisionnement en électricité jusqu’à la fin de l’hiver”, a détaillé la ministre.

La capacité supplémentaire mise à disposition par les opérateurs s’est élevée à environ 1.300 mégawatts, en provenance notamment de centrales à gaz remises en fonction et de l’augmentation des capacités existantes dans le parc d’Electrabel.

Après une augmentation lors de l’annonce de l’indisponibilité des réacteurs nucléaires, les prix sur les marchés de gros ont graduellement baissé pour revenir à la situation d’avant septembre, a encore précisé Marie-Christine Marghem.

Avec Belga – Photo : Belga/Thierry Roge

Partager l'article

09 janvier 2019 - 17h52
Modifié le 09 janvier 2019 - 17h52