Découvrez   

Avec le livre ‘Alexandria’, Quentin Jardon raconte la naissance du web et son mystérieux inventeur belge

Au tout début des années 90, deux ingénieurs mettent au point les prémisses du web. L’un d’eux est Belge et est complètement tombé dans l’oubli. Un fait qui a éveillé la curiosité de Quentin Jardon. Ancien rédacteur en chef de 24h01 et aujourd’hui à la tête du magazine Wilfried, le journaliste se plonge dans les origines du WorldWideWeb avec son enquête “Alexandria” où il tente de retrouver ce mystérieux ingénieur.  

Robert Cailliau, l’ingénieur belge, est l’un des pionniers oubliés du web avec un Britannique. “L‘histoire en elle-même du web, personne ne la connaît. C’est une première chose qui m’a intrigué”, explique le journaliste Quentin Jardon. “L’autre chose, c’est de savoir qu’il y a ce Belge, inconnu, à la base de cette invention, et qui est par ailleurs aujourd’hui dégoûté. Il est rempli de désillusion par rapport à ce qui est devenu son invention dans laquelle il ne se reconnaît plus”.

Depuis 2013, Robert Cailliau ne donne plus aucune interview, ni aucune conférence. Au départ, il n’a pas voulu recevoir le journaliste pour répondre à ses questions. Quentin Jardon a alors décidé de dresser un portrait de cette personnalité mystère à travers ses proches.

Le livre aborde également l’histoire du web. Les deux ingénieurs ont du batailler ferme pour faire aboutir leur idée et la faire accepter. Pendant quasiment 5 ans, de 1989 à 1994, ils ont du se battre pour continuer à travailler sur leur système car peu de gens percevaient le potentiel de cette invention.

La rédaction

 

 

 

Partager l'article

05 juin 2019 - 19h48
Modifié le 05 juin 2019 - 19h48