Découvrez   

Autrement : avec un mini-potager, cultiver ses légumes soi-même

Cultiver ses légumes soi-même : une activité qui n’est pas réservée qu’aux grands espaces. Même avec un petit espace extérieur, il est possible de faire pousser des légumes, à son balcon par exemple.

Jean-Christophe Pesesse reçoit, pour en parler, Alix Lauvergnat, formateur au sein de l’asbl Tournesol-Zonnebloem, Danielle Blancke, coordinatrice des activités Grand public au sein de la même asbl et Etienne Duquenne, responsable des métiers verts à la Ferme Nos Pilifs.

 

Autrement” vous emmène notamment à Uccle, dans la ferme de l’asbl Tournesol, dans le quartier Fond’Roy, où on vous explique comment transformer une jardinière en un petit potager. “Il faut bien la remplir de terre, qu’il y en ait jusqu’à la surface de la jardinière, et ensuite on va pouvoir planter. On choisit des plantes que ne prennent pas trop d’espace, pas des plantes trop grandes, car l’espace de terre est réduit. On va aussi choisir des plantes qui vont bien ensemble“, explique Alix Lauvergnat de l’asbl Tournesol-Zonnebloem, qui associe ensemble des plants de piments, de basilic et de persil avec un semis de laitue à couper, “Il faut toujours veiller à un bon arrosage, vu que, comme il y a peu de terre, cela sèche plus vite“.

Petit contenant, rien ne sert de vouloir faire des légumes comme de grandes laitues. On doit plutôt travailler dans l’idée qu’on repique toute une série de petites choses, et on cueille les feuilles au fur et à mesure. Et la plante continue à pousser et va nous offrir une récolte pendant plusieurs semaines“, explique Etienne Duquenne de la Ferme Nos Pilifs.

Etant déjà début juin, “des salades, on peut vraiment en semer jusqu’en automne, mais des plantes qui ont un cycle plus long ne pourront plus former une racine ou un fruit si on sème trop tard, ce sera plus limite en mai-juin“, évoque Danielle Blancke. Quant au choix des différents légumes plantés ensemble, “il y a quelques légumes qu’on essaie de ne pas trop planter avec d’autres en jardinière. Je pense par exemple au fenouil, qui se marie mal avec d’autres légumes“, ajoute Etienne Duquenne, “Il y a des associations comme carotte-poireau qui fonctionnent bien, et sont intéressantes aussi parce que les petits mouches qui vont venir pondre sur la carotte sont leurrées par le poireau et vice-versa“, bien que le poireau ne soit pas l’un des légumes qui convient le mieux avec les jardinières.

■ Emission présentée par Jean-Christophe Pesesse

Partager l'article

02 juin 2020 - 18h30
Modifié le 09 juin 2020 - 11h36