Découvrez   

Au Cinquantenaire, l’armée ouvre une troisième ligne de désinfection des ambulances

Grâce aux militaires, la troisième ligne de désinfection pour nos ambulances, sise à hauteur du musée de l’Armée, est opérationnelle depuis 13h aujourd’hui“, indique ce dimanche Walter Derieuw, porte-parole des Pompiers de Bruxelles

Il s’agit de la troisième ligne de désinfection d’ambulances à Bruxelles, après celle de l’avenue de l’Héliport, et une autre à Anderlecht. Cette nouvelle ligne sera opérationnelle 24h/24 et 7 jours/7.

Si les deux autres lignes n’étaient pas encore arrivées à saturation, “cette nouvelle ligne permet de gagner du temps pour le nettoyage des ambulances liées aux casernes de la zone, Ixelles et Delta“, indique la capitaine Anne Ernotte, commandant de la compagnie CBRN, spécialisée dans la gestion de la menace, entre-autres, biologique.

Sur place, travaillent des équipes spécialisées de l’armée, qui interviennent normalement pour les risques chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires. Ils avaient notamment déjà été opérationnels à l’Hôpital militaire, durant un mois lors du premier confinement“, ajoute-t-elle.

Photo : Défense (A. Ernotte)

On retrouve sur place deux équipes de 4 militaires, qui se relaient.

La ligne de désinfection restera ouverte jusqu’à nouvel ordre.

 

Notre reportage à Anderlecht : Comment fonctionnent ces lignes de désinfection ?

 

■ Reportage d’Arnaud Bruckner, Camille Dequeker et Stéphanie Mira

Partager l'article

01 novembre 2020 - 16h29
Modifié le 02 novembre 2020 - 06h55