Attentats de Bruxelles: “A chaque commémoration, je préfère rester chez moi, c’est trop difficile”

Cela fera trois ans jour pour jour, ce vendredi, que les attentats de Maelbeek et de Brussels Airport ont eu lieu dans notre capitale. Ce soir, Jean-Christophe Pesesse vous propose, dans le magazine #M, les témoignages de victimes blessées dans leur chair et dans leur âme. Et qui aujourd’hui encore, sont en souffrance…

Abdallah Lahlali travaillait à l’aéroport en ce triste jour du 22 mars 2016. Il a été grièvement blessé. Quel est son état d’esprit, à quelques jours du 22 mars? “Avant que n’arrive ce jour, à chaque fois je stresse, je tremble, car je sais que, ce jour-là [le 22 mars], je ne l’aime pas. A cette période, je préfère quitter la Belgique. C’est ce que j’ai fait pendant deux ans.”

Manuel Martinez, autre personne grièvement blessée à Brussels Airport, explique pour sa part qu’il préfère rester à la maison, dans sa chambre, lors des commémorations. “Je ne sors pas, pour moi c’est un jour très difficile.

► Tous les témoignages de nos invités sont à écouter ci-dessus

M, le mag de la rédaction, du mardi au vendredi à 18h25

Partager l'article

20 mars 2019 - 19h28