Arrêt de travail prévu mercredi à l’école des Goujons d’Anderlecht

Les trois syndicats en front commun ont décidé d’organiser un arrêt de travail mercredi, à la première heure de cours, à l’école fondamentale les Goujons à Anderlecht. Ils dénoncent les conditions de travail, particulièrement pénibles en hiver.

Les syndicats ont rappelé encore le 26 novembre dernier les conditions de vie des élèves, jugées déplorables, et l’urgence de faire des travaux au Comité de concertation de base, qui réunit notamment des représentants syndicaux et des directions. “L’école a été créée il y a 2 ans“, raconte Fabrice Pinna, secrétaire permanent CSC-Enseignement Bruxelles. “L’installation dans ce hangar devait initialement être temporaire, mais aujourd’hui on a plus d’une centaine d’élèves, de la maternelle et du primaire. Il n’y a ni fenêtres, ni chauffage adéquat. La toiture Onduline n’est pas isolée. Il n’y a pas de toilettes. Les travaux n’ont toujours pas commencé et les élèves vont à nouveau devoir passer l’hiver dans ces conditions. La seule solution proposée est d’installer ces enfants au 4e étage du gros bâtiment qui appartient au secondaire, mais où l’ascenseur ne fonctionne pas et les escaliers n’ont pas de contremarches, ce qui est impensable pour les enfants de la maternelle“.

Les membres du personnel au niveau du fondamental, comme du secondaire par solidarité, ont fait savoir qu’ils suivront l’arrêt de travail, selon le syndicaliste. Il s’attend à ce qu’une centaine de personnes marquent cet arrêt.

L’école Les Goujons, qui est annexée à l’athénée royal Leonardo da Vinci, appartient au réseau de la Communauté française. Elle est à distinguer de l’école communale Les Petits Goujons.

Belga

Partager l'article

07 janvier 2019 - 18h03