Après avoir acclamé Puigdemont à Waterloo, les indépendantistes catalans ont fait la fête aux Halles Saint-Géry

Carles Puigdemont et plusieurs personnalités dont l’actuel leader Quim Torra ont pris la parole, samedi depuis le balcon de la villa de Waterloo où l’ex-leader catalan est de retour. En soirée, les indépendantistes catalans se sont retrouvés dans le centre de Bruxelles autour d’un musicien exilé en Belgique. 

A Waterloo, devant l’immeuble rebaptisé “Casa de la Repùblica”, Carles Puigdemont et ses compagnons ont ensuite hissé un drapeau européen et un drapeau catalan, après une demi-heure de discours marqués par les applaudissements de soutien de plus de 150 personnes. Carles Puigdemont est ensuite sorti de la propriété pour un petit bain de foule durant lequel il a salué ses supporters et s’est notamment prêté au jeu des selfies.

L’ensemble des discours se sont tenus en catalan, à l’exception de celui de l’avocat de Carles Puigdemont. En anglais, après avoir commenté la décision prise en Allemagne qui reconnaît la nature pacifique du mouvement d’indépendance de la Catalogne, l’avocat a notamment réclamé de la part du gouvernement de Pedro Sanchez une reprise des discussions après libération immédiate de “neuf personnes pacifiques entièrement innocentes”.

Le soir, plusieurs catalans ont fait la fête aux Halles Saint Géry, un rappeur poursuivi en Espagne et exilé en Belgique a fait le DJ.

■ Reportage de Alexis Gonzalez et Lionel Callewart

Partager l'article

29 juillet 2018 - 17h18