Un an de prison avec sursis pour avoir créé une fausse école de stylisme avenue Louise

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné mardi une styliste bulgare à une peine d’un an de prison avec sursis et à une amende pénale de 12.000 euros pour escroquerie. Violetta I. avait mis sur pied une “fausse” école de stylisme avenue Louise puis s’était volatilisée avec l’argent versé par les étudiants entre autres.

Plusieurs personnes, qui avaient été inscrites dans cet établissement, s’étaient constituées partie civile contre la prévenue, fondatrice et directrice de ladite Haute Ecole privée de stylisme Maria Magdalena. Certaines avaient raconté au tribunal qu’elles avaient payé des frais d’inscription de 8.000 euros par année. Durant environ six ans, Violetta I. avait dirigé l’école et y avait enseigné, faisant croire à sa cinquantaine d’étudiants qu’à l’issue de leur formation ils pourraient passer devant un jury et obtenir un diplôme conforme. En réalité, la formation suivie dans cette école ne pouvait être reconnue.

En 2017, après un dépôt de plainte par la Communauté française, la prévenue avait pris la fuite en emportant les centaines de milliers d’euros qu’elle avait indûment encaissés pendant plusieurs années auprès des étudiants. Des formateurs qui travaillaient dans l’établissement ainsi que des fournisseurs de tissu n’avaient jamais perçu non plus leurs derniers salaires et les paiements de leurs dernières factures. Les propriétaires des différents bâtiments où l’école avait été hébergée n’avaient eux non plus pas touché certains loyers.

Belga

Partager l'article

08 janvier 2019 - 18h28