Alain Destexhe veut la suspension de la commission spéciale sur le Siamu

Le député bruxellois Alain Destexhe (MR) va adresser un courrier au président de la commission spéciale sur le Siamu afin que les travaux soient suspendus. Selon La Capitale, le député libéral estime que la commission ne peut poursuivre ses travaux avant d’avoir reçu les p.-v. des comités de direction du Siamu.

Installée depuis le 20 février, la commission spéciale Siamu poursuit durant ce mois de mars les auditions des différents acteurs autour du Siamu, le Service d’incendie et d’aide médicale d’urgence en Région de Bruxelles-capitale. La gestion du Siamu ces dernières années est pointée du doigt, suite à la révélation d’un audit de la Cour des Comptes révélant de nombreux manquements et des irrégularités dans la gestion du service bruxellois.

Notre dossier complet sur le Siamu.

Mais selon le député bruxellois Alain Destexhe (MR), les travaux de cette commission spéciale doivent être suspendus. Le député libéral estime en effet qu’ils ne peuvent se poursuivre tant que les p.-v. des comités de direction du Siamu ne sont pas livrés aux membres de la commission. Or, le Siamu veut d’abord obtenir un avis juridique de la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA) afin de s’assurer que les p.-v. (depuis 1999) ne contiennent pas d’informations relevant de la vie privée du personnel. Cet avis doit être rendu dans le mois qui suit. Alain Destexhe craint, pour sa part, que cet avis arrive trop tard.

La commission spéciale mise en place par le parlement bruxellois espère, de son côté, que les auditions pourront se terminer d’ici Pâques. Le 20 mars, pas moins de cinq ministres et secrétaires d’État qui se sont succédé à la tête du département au cours des dernières années devraient ainsi être entendus : Robert Delathouwer (sp.a), Pascal Smet (sp.a), Benoît Cerexhe (cdH), Christos Doulkeridis (Ecolo), et Cécile Jodogne (DéFI).

Gr.I. – Photo : BX1

Partager l'article

12 mars 2018 - 09h20