Les agents chargés de verser les salaires des enseignants partent en grève

Sur proposition du syndicat CGSP Administration/Ministères, de nombreux agents de la Fédération Wallonie-Bruxelles chargés de verser les salaires des 140.000 enseignants de la Fédération mènent une action de grève ce mercredi devant les cabinets des ministres de l’Enseignement et de la Fonction publique, Marie-Martine Schyns (cdH) et André Flahaut (PS).

Depuis 11h00, des centaines d’agents de la Fédération Wallonie-Bruxelles, en charge des services de paie des personnels de l’enseignement manifestent devant les cabinets de Marie-Martine Schyns et André Flahaut pour dénoncer leurs conditions de travail au sein de l’administration de la Communauté française. Ces derniers, qui avaient déjà menés une grève de dix jours en juin 2016, estiment que les conditions de travail ne se sont pas améliorées malgré les promesses du gouvernement de Rudy Demotte, voici un an.

Le syndicat CGSP Administration/Ministères, à l’origine de l’action, estime que la simplification des procédures, promise en juin 2016, n’a pas avancé et que la réforme des titres et fonctions lancée en juin 2016 “a augmenté de 30 à 35% la charge de travail du personnel, déjà intenable auparavant”.

Suite à cette action, le paiement des salaires de novembre et décembre de certains enseignants ainsi que celui de la prime de fin d’année des personnels de l’enseignement risque de connaître “des aléas”, selon les syndicats. Selon l’administration de la Fédération Wallonie-Bruxelles, ces “aléas” ne concerneraient pas la majorité des enseignants : ce sont les enseignants “temporaires-intérimaires”, soit ceux qui ne sont pas nommés et qui ne sont pas désignés jusqu’au 30 juin, qui sont principalement concernés par ces éventuels retards de paiement.

Dans le quotidien Le Soir, la CGSP affirme que d’autres arrêts de travail sont possible autour du 15 décembre ou à l’avenir.

Gr.I. – Photo : Belga/Camille Delannois

Partager l'article

22 novembre 2017 - 11h48