Une action syndicale perturbe la collecte des sacs poubelles à Bruxelles, Ixelles et Uccle : la grève pourrait se prolonger

Manifestation pour les pensions: les services de Bruxelles-Propreté perturbés - BX1

Une action syndicale au sein de l’agence Bruxelles-Propreté perturbe ce lundi la collecte des sacs dans plusieurs communes bruxelloises.

Selon Bruxelles-Propreté, ce sont principalement les communes d’Uccle et d’Ixelles ainsi que les quartiers Marie-Christine/Bockstael et Bruxelles-Canal qui sont touchés par cette action syndicale.

L’agence régionale indique que de nouvelles collectes seront progressivement menées ce lundi-après-midi “en fonction de (ses) capacités opérationnelles”, précise-t-elle par voie de communiqué.

Dans le cadre de la réforme des collectes, une centaine d’agents du secteur du Triomphe étaient en grève, estimait Michel Piersoul, représentant syndical SLFP. “L’autorité a décidé de renforcer les tournées carton, donc d’augmenter le poids carton, dans ce secteur, pour retirer cette charge de l’après-midi en les ajoutant aux tournées du matin, ce qui augmente le poids pour ceux qui travaillent le matin. Ils ont décidé de refuser de travailler dans ces conditions vu qu’il y a déjà une pénibilité extrême.”

La grève pourrait se prolonger

Vendredi, une première discussion a été organisée avec l’autorité. Les travailleurs ne s’étant pas sentis entendus, un mouvement de grève a été initié. Lundi matin, en l’absence de propositions, le personnel a prolongé son action. Ce mouvement de grève pourrait se prolonger dans les jours qui viennent.

À la suite d’une nouvelle agression le vendredi 2 novembre au Recypark, les travailleurs ont fermé le site près du pont Van Praet et ont réitéré leur demande d’avoir des gardes à l’entrée pour prendre les identités des gens et vérifier ce qu’ils emmènent à jeter. “Cela fait plus d’un an qu’on a cette demande”, remarque Michel Piersoul. “Il y a des agressions verbales et physiques parce qu’on refuse l’accès à certains endroits pour vider, que certains ne veulent pas payer le surplus… On a eu une réunion ce vendredi, mais ce matin il n’y avait qu’une personne de chez nous à l’extérieur du site pour faire les contrôles alors qu’on veut des gardes assermentés. Il y a eu une nouvelle agression dans le site en début d’après-midi et le Recypark a été fermé vers 15h00. Le Recypark Sud a fermé en solidarité”.

Gr.I. avec Belga – Photo : illustration Belga

Partager l'article

12 novembre 2018 - 16h50