Découvrez   

Action d’Amnesty International pour dénoncer le piège des îles grecques pour des milliers de réfugiés (photos)

A deux jours du deuxième anniversaire de l’accord conclu entre l’Union européenne et la Turquie, prévoyant le renvoi en Turquie des réfugiés et migrants qui arrivent dans les îles grecques, des militants d’Amnesty International se sont rassemblé sur le rond-point Schuman. 

Des militants de l’association Amnesty International se sont réunis ce vendredi derrière une grille sur le rond-point Shcuman. Ils ont affiché des photos prises sur les îles grecques par des chercheurs de l’organisation, et des messages s’adressant aux institutions européennes. Le but de cette action symbolique : “dénoncer l’accord conclu entre l’UE et la Turquie, qui condamne des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants à se retrouver pris au piège dans des conditions sordides sur les îles grecques”, explique Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone. Environ 13.000 personnes se trouvent actuellement dans ces îles dans l’attente d’un transfert vers la Turquie.

Cet accord entre l’UE et la Turquie a contribué à une baisse significative du nombre d’arrivées sur les îles grecques, et l’absence d’alternatives sûres et légales pour rejoindre l’Europe a conduit des milliers de réfugiés à avoir recours aux traversées dangereuses et aux passeurs, ce que l’accord était censé éviter, explique Amnesty International dans un communiqué.

Photos : Amnesty International 

Partager l'article

16 mars 2018 - 13h16
Modifié le 16 mars 2018 - 13h16