Découvrez   

600 millions d’euros vont être dégagés pour les secteurs des soins

Le kern de vendredi dernier a fixé les moyens budgétaires pour avancer sur l’accord social des secteurs des soins. Pour 2020-2021, ce sont 500 millions d’euros qui seront attribués aux salaires et 100 millions d’euros pour améliorer les conditions de travail.

On se rappellera que déjà avant la crise du Covid-19, tous les mardis, les blouses blanches manifestaient pour une amélioration de leurs conditions de travail. La pandémie n’a pas amélioré les choses mais a permis de les mettre à l’avant-plan et peut-être de faire évoluer les mentalités des élus.

Cet avant-projet d’accord sera conclu lorsque les partenaires sociaux auront marqué leur accord. Pour le moment, les ministres Maggie De Block (santé), Nathalie Muylle (emploi) et David Clarinval (budget), ont proposé un projet qui permettra de rendre plus attractif le secteur.

Dans cet accord, il est prévu d’appliquer les échelles salariales à 100% et d’harmoniser les salaires entre le public et le privé. Les compétences acquises ailleurs seront aussi reconnues et une évaluation des salaires sera mise en place. Un treizième mois devrait aussi voir le jour.

Des conventions collectives seront aussi établies concernant la possibilité d’obtenir trois semaines de congés consécutives, des formations individuelles, des formations pour les représentants des travailleurs, des horaires plus stables et de meilleure qualité. Une attention particulière sera aussi portée dans la prévention et la lutte contre le burnout. Les partenaires sociaux pourront aussi proposer des moyens d’amélioration de la qualité de vie afin de mieux concilier vie professionnelle et privée.

Des mesures préventives en cas de crise sanitaire

Les derniers mois ont mis en évidence le manque de préparation de certains secteurs des soins de santé en cas de pandémie. Une réflexion va être portée sur la gestion des stocks de protection ainsi que sur la conversion rapide de personnel dans les secteurs utiles lors d’une crise.

Afin d’aider à combattre la surcharge de travail, il pourrait être imaginé que des équipes de remplacement mobiles puissent venir en aide. les ressources du fonds ‘blouses blanches’ et les ressources supplémentaires du Maribel social (400 millions d’euros) peuvent être utilisées. L’accord prévoit aussi des mesures pour les fins de carrière, l’augmentation du deuxième pilier des pensions ainsi que l’augmentation des formations pour attirer plus de personnes vers ces secteurs.

V.Lh. – Photo: BX1

■ Commentaires de Valérie Leclercq, interviews de Belga Video.

Partager l'article

07 juillet 2020 - 17h00
Modifié le 07 juillet 2020 - 18h23