57% des utilisateurs de taxis/Uber sont prêts à payer plus cher pour un véhicule zéro émission

Les résultats d’un nouveau sondage YouGov montrent que 57 % des Bruxellois qui utilisent les services de taxi ou d’Uber seraient prêts à payer 15-20 centimes d’Euro en plus par kilomètre pour que le véhicule qui les transportent soit zéro émission. 57 % des Bruxellois seraient eux prêts à partager leur trajet avec d’autres personnes qui vont dans la même direction, si le prix de ce trajet était alors moindre. Un système de partage permettrait de faire diminuer le nombre de trajets effectués et ainsi de réduire l’impact des véhicules sur notre environnement.

Les autorités compétentes doivent faire en sorte que les plateformes LVC comme Uber soient 100 % électriques et 50 % partagées d’ici 2025″ explique Pierre Dornier, membre du collectif citoyen “Les chercheurs d’air”. “Les outils sont disponibles et le soutien des utilisateurs est réel. Pour rester à Bruxelles Uber doit faire partie de la solution, pas du problème.

Plus de 2 000 véhicules, très majoritairement diesel et essence, roulent pour Uber dans la région Bruxelloise et parcourent, chacun, plus de cent kilomètres par jour en moyenne, émettant ainsi une grande quantité d’oxydes d’azote et de particules fines. Outre la pollution de l’air, un récent rapport estime que ces véhicules ont également émis 10 000 tonnes de CO2 en 2019 en Région bruxelloise et que les services de LVC comme Uber ont aussi tendance à aggraver les problèmes de congestion à Paris et Londres, ainsi que dans plusieurs villes américaines.

Une pétition, lancée par la plateforme SumOfUs, le collectif citoyen Les chercheurs d’air et l’ONG environnementale européenne Transport & Environment, a déjà recueilli plusieurs milliers de signature. Elle demande au Ministre de l’Environnement, Alain Maron, d’obliger Uber à être 100% électrique et 50% partagé d’ici 2025.

T.Dest. / Image : Belga

Partager l'article

29 janvier 2020 - 07h27