50 ans d’actualité capturés par l’américain Leonard Freed s’exposent au Musée Juif

Les minorités, la guerre, la révolution, les discriminations raciales, le travail, le plaisir, le maintien de l’ordre, la pauvreté, l’art ou encore la vie quotidienne sont au cœur du travail de ce « photographe documentaire », peut-on lire sur le site du musée.

C’est une exposition conçue en partenariat avec l’agence américaine Magnum qui s’est installée au Musée Juif de Belgique. Une rétrospective de Leonard Freed, le photographe juif américain a couvert 50 ans d’actualités. Et toutes les thématiques y sont passées. “Leonard Freed cherche à comprendre les raisons qui poussent les individus à faire ce qu’ils font, en s’intéressant à des moments-clés de l’histoire politique mondiale qu’il accompagne en tant que témoin engagé. Le conflit israélo-palestinien (depuis 1948), le mouvement des droits civiques aux Etats-Unis (1954 – 1968), l’Allemagne à l’heure de la Guerre froide, ou encore la révolution en Roumanie (1989) : loin de choisir ses sujets au hasard, Leonard Freed entend, par ses photographies, dénoncer le monde tel qu’il est” explique le musée sur son site internet.

Reportage Nicolas Franchomme

Partager l'article

31 octobre 2018 - 15h31