Découvrez   

38% de la population Bruxelloise risque d’être touchée par la pauvreté

Le risque de pauvreté ou d’exclusion sociale est plus important en Région bruxelloise (37,8% de la population), selon les données 2019 de l’enquête sur les revenus et les conditions de vie. A l’échelle belge, près de 20% de la population encourt ce risque.

C’est même dans le Hainaut que les personnes souffrent le plus de “privation matérielle sévère” avec 10,7% de la population touchée, Bruxelles arrivant juste derrière (10,6%). La Flandre semble peu inquiétée par le phénomène (1,9%) alors que l’ensemble de la Wallonie (6,7%) se situe entre les deux.

L’enquête confirme que les soins médicaux et dentaires ne sont pas accessibles à tous. Près de 3% de la population âgée de plus de 16 ans nécessitant un examen ou un traitement médical n’en a pas bénéficié, et dans trois cas sur quatre c’est parce qu’ils ne pouvaient pas se le permettre en raison du coût trop élevé ou parce que cela n’était pas couvert par la mutuelle ou une assurance.Pour les soins dentaires, 6,8% des Belges de plus de 16 ans n’ont pas pu se soigner, notamment pour des raisons financières

En matière de logement, près de 30% des Bruxellois vivent dans un habitat trop petit pour le nombre de personnes qui y séjournent.

Belga

Partager l'article

15 octobre 2020 - 15h16
Modifié le 15 octobre 2020 - 15h16