Pour la 1ère fois, moins de 2% de conducteurs contrôlés positifs durant la campagne BOB

Pour la première fois depuis la création des campagnes BOB, moins de 2% des conducteurs soumis à un test de l’haleine ont été contrôlés positif durant les huit semaines de l’action, ont indiqué jeudi l’institut Vias et la police dans un communiqué commun.

Le nombre de conducteurs contrôlés positifs durant la campagne BOB hiver (30 nov. au 28 janvier) est particulièrement bas. La circulation routière demeure plus que jamais une des priorités de la Police Fédérale qui a assuré plusieurs semaines de contrôles aux côtés de la police locale.

Lors de cette nouvelle édition, 450 774 conducteurs ont été contrôlés. Moins de 2% se sont avérés positifs, contre 2,1% l’hiver dernier.

D’après la Police Fédérale, la conduite sous influence reste l’un des principaux facteurs d’accident. La campagne Bob peut donc toujours compter sur une collaboration avec les différentes zones de police pour sensibiliser les conducteurs à adopter un comportement responsable au moment de reprendre le volant.

La rédaction

Partager l'article

31 janvier 2019 - 10h15