Découvrez   

Molenbeek-Saint-Jean : le centre de dépistage fermé après une procédure judiciaire

Le centre de dépistage de Molenbeek-Saint-Jean a du fermer après une procédure judiciaire introduite auprès du Juge des Référés. Une décision prise pour un manque de sécurité que risquerait de subir les travailleurs et clients de la société “La Boucle”, du fait de l’installation du centre de dépistage dans l’immeuble du bâtiment. 

La commune avait mis en place, le 1er juillet dernier, un centre de dépistage Covid-19, situé Chaussée de Ninove n°100. Au vu du succès rencontré par le centre, un transfert vers des infrastructures plus spacieuses était devenu nécessaire pour assurer un accueil et un suivi optimal aux personnes désireuses de se faire tester.

Mais une procédure judiciaire, lancée par la société de maroquinerie “La Boucle”, qui occupe une partie du bâtiment, en a décidé autrement. Ils ont lancé une action en extrême urgence au nom de la copropriété, pour s’opposer à l’arrivée du centre de dépistage dans l’immeuble.

Des mesures ont été prises pour sécuriser au mieux le bâtiment :  un accès à l’ascenseur réservé uniquement aux travailleurs et aux clients, un nettoyage journalier des parties communes et une présence permanente à l’entrée de l’immeuble de Gardiens de la Paix communaux pour gérer les arrivées et les départs des personnes.  Enfin, une possibilité de délocalisation temporaire de leur activité était en discussion“, explique la commune dans un communiqué.

« Cette décision de justice est terrible car l’occupant prétexte la sécurité sanitaire alors que toutes les mesures ont été prises, indique la Bourgmestre Catherine Moureaux. Nous n’avons même pas eu l’occasion d’expliquer cela au Juge.  Nous sommes, malheureusement, dans une situation où le NIMBY, c’est-à-dire « d’accord, mais pas dans mon jardin »  prend tout son sens et j’en suis franchement désolée.  Où l’intérêt particulier prend le dessus sur l’intérêt collectif.  Dans le contexte de pandémie que nous connaissons et qui met une pression importante sur les communes, la mise en place d’un centre de dépistage doit être une priorité absolue.  Pour cela, notre commune va immédiatement faire une tierce opposition de la décision qui a été prise avec l’espoir que, dans les jours qui viennent, le tribunal tienne compte de nos arguments ».

T.Dest / Image : BX1

Partager l'article

02 octobre 2020 - 18h26
Modifié le 02 octobre 2020 - 18h26