Découvrez   

Molenbeek : le terrain de la maison d’Andreas Pandy va devenir un espace vert temporaire

Ancienne maison Pandy - Capture BX1

Les sites des anciennes maisons du tueur en série Andreas Pandy, détruites depuis 2013, vont être réaffectés, annonce La Capitale : un site va devenir un espace vert temporaire alors qu’un autre accueillera des logements communaux.

Les deux sites molenbeekois des anciennes maisons du tueur en série Andreas Pandy vont-ils enfin connaître un avenir ? Les habitations de l’ancien pasteur hongrois, condamné en 2002 à la réclusion à perpétuité pour l’assassinat de six personnes, le viol de ses trois filles et une tentative d’assassinat, et décédé en 2013 à la prison de Bruges, ont été détruites en 2013 mais n’ont toujours pas connu de réaffectation depuis lors. Selon La Capitale, la commune de Molenbeek a toutefois avancé de nouveaux projets pour ces sites actuellement abandonnés.

La principale maison d’Andreas Pandy, située à l’angle de la rue Vandermaelen et du quai des Charbonnages, devait à l’origine être remplacée par des logements conventionnés dans le cadre du contrat de quartier Cinéma-Bellevue. La commune a finalement récupéré les terrains après la destruction de la maison en 2013, et envisageait alors la création d’un projet pilote de réinsertion pour les sans-abris, proposé par l’ASBL Archi Humane avec l’aide de Housing First et de la Fondation Roi Baudouin. Un bail emphytéotique sur 30 ans avait été signé en 2017, mais aucun bâtiment n’a depuis été construit sur le site. Selon Jef Van Damme (one.brussels), échevin en charge des Propriétés communales à Molenbeek, l’ASBL souhaitait un bail sur 100 ans, ce qui lui a été refusé. Une convention de résiliation est donc en cours de négociations pour permettre à la commune de récupérer à nouveau le terrain.

Dès que la convention sera finalisée, Molenbeek souhaite transformer le site en espace vert temporaire, avant une réaffectation définitive. “Nous avons réfléchi avec un groupe d’une dizaine d’habitants à un projet pour le quartier. L’idée est venue de créer un petit espace vert”, explique Jef Van Damme. La commune annonce que l’espace devrait être en place d’ici l’automne prochain.

Le site de l’autre maison d’Andreas Pandy, située à l’angle du quai de l’Industrie et de la rue Heyvaert et également détruite en 2013, devrait pour sa part accueillir un immeuble avec cinq à six logements communaux, rapporte Jef Van Damme. “Au rez-de-chaussée, nous prévoyons une fonction publique. Nous sommes à l’étape de désignation du bureau d’étude. Les travaux de constructions devraient démarrer en 2022”, dit-il dans La Capitale.

Archive : notre reportage sur la réaffectation des propriétés d’Andreas Pandy en décembre 2013

Gr.I. – Photo : archive BX1

Partager l'article

18 août 2020 - 12h12
Modifié le 18 août 2020 - 12h12