Découvrez   

Molenbeek : le centre de dépistage arrive à saturation

Test Coronavirus Covid-19 - Illustration Belga Benoit Doppagne

Ouvert depuis le 1er juillet par la commune, le centre de dépistage du covid-19 de Molenbeek est arrivé à saturation. La commune se demande si elle doit augmenter sa capacité et le prolonger dans le temps.

A la base, le centre ne devait être ouvert que pendant l’été. Si en juillet, le démarrage fut timide, à présent, on fait la file pour se faire tester. Ouvert trois heures par jour, il fonctionne à plein régime sur fonds communaux. Depuis deux semaines, la capacité maximale est atteinte avec environ une centaine de tests par semaine. Depuis l’ouverture, ce sont 450 tests qui ont été effectués.

Vu la demande, la commune se demande à présent si elle doit prolonger son existence et étendre sa capacité de testing. Actuellement, le centre est ouvert trois heures par jour. Seulement, si la bourgmestre Catherine Moureaux (PS) fait perdurer l’installation, la question du financement doit aussi se poser.

Actuellement, le centre coûte 9.000 euros par mois à la commune. A cela, il faut ajouter le prêt du bâtiment qui appartient à la commune ainsi que le nettoyage effectué par des employés communaux. Elle souhaiterait donc trouver un arrangement avec la Cocom (commission communautaire commune) afin d’alléger le coût molenbeekois.

Des centres plus proches des habitants

A Schaerbeek, le PTB a également ouvert un centre de dépistage depuis quelques semaines. Les patients peuvent se faire tester directement et les résultats arrivent dans les 48h. “On s’aperçoit que les quartiers populaires sont les plus touchés par la montée des cas de covid, explique Françoise De Smedt, cheffe de groupe PTB au parlement bruxellois. C’est important d’avoir des centres proches de la population pour y faire aussi de la prévention. Nous demandons au gouvernement bruxellois de mettre en place des centres dans les quartiers.”

Pour le PTB, il faudrait proposer du dépistage rapide à Cureghem, dans le quartier Saint-Antoine à Forest ou encore à la Ville de Bruxelles. Il demande aussi un soutien financier de la part de la Région. “Nous avons enfin une commission santé ce mercredi et j’aimerais qu’on nous explique pourquoi les résultats des tests sont si longs à arriver. Le ministre Alain Maron (Ecolo) se retranche toujours derrière le fédéral mais certaines choses sont de la compétence de la Cocom.”

Vanessa Lhuillier – Photo: Belga/Benoît Doppagne

Partager l'article

24 août 2020 - 16h29
Modifié le 24 août 2020 - 16h29