Le Logement Molenbeekois repris temporairement par la SLRB

C’était à prévoir: le conseil d’administration de la Société de Logement Régionale Bruxelloise (SLRB) a décidé de suspendre les compétences de l’ensemble des organes de gestion et de représentation de la société du Logement Molenbeekois et de les exercer lui même durant le temps de la régularisation de cette Société immobilière de service public en charge de logements sociaux à Molenbeek.

Le Logement Molenbeekois est dans la tourmente depuis la publication, le 21 janvier dernier, d’informations relatives au contenu d’un rapport intermédiaire d’audit accablant à propos de sa gestion.

Tout a démarré au printemps 2018 avec la révélation de plaintes au sujet du calcul de charges locatives et de facturations tardives, voire inappropriées. Le 26 juin dernier, les représentants de la SLRB avaient refusé d’approuver les comptes annuels 2017 lors de l’assemblée générale des actionnaires, et malgré un rapport sans réserve du commissaire-réviseur.

En octobre, la SLRB a jugé insuffisamment suivi d’effet le serrage de boulons exigé durant l’été sur plusieurs volets de la gestion du Logement Molenbeekois. C’est à la suite de cet épisode que la SLRB a décidé au début du mois de novembre de commanditer un audit à un consultant extérieur dont le rapport intermédiaire a révélé plusieurs manquements en termes de gestion.

Le 24 janvier dernier, la CA de la SLRB avait décidé d’activer en conséquence l’article 78 du Code bruxellois du Logement en mettant le Logement Molenbeekois en demeure de régulariser sa situation, dans un délai de quinze jours à partir de la notification officielle de sa décision.

“Ce délai est maintenant arrivé à son terme et le Conseil d’Administration de la SLRB constate que Le Logement Molenbeekois n’a pas réussi à régulariser la situation endéans le délai qui lui a été fixé”, a annoncé la SLRB mardi.

►Logement Molenbeekois : la SLRB entendue en commission au Parlement bruxellois

Belga

 

Partager l'article

19 février 2019 - 12h01