L’inscription en maternelle et primaire : faut-il uniformiser les procédures?

C’est la période des inscriptions en maternelle et primaire. Une galère pour les parents, qui doivent se retrouver dans la foule de régimes  d’inscriptions, différents d’une commune à l’autre, d’un réseau à l’autre. “Une grande loterie sans transparence“, selon Bernard De Vos, le délégué général aux droits de l’enfant, qui demande une procédure unifiée. Exemple dans deux communes : à Anderlecht, c’est le système de call center qui a été choisi, “pour éviter aux parents de devoir faire le tour de la vingtaine d’école que compte la commune“, selon l’échevin de l’enseignement public anderlechtois, Fabrice Cumps (PS). Selon lui, le système assure transparence, rapidité et efficacité. A Molenbeek, les inscriptions se font par internet et l’obligation d’inscrire son enfant dans l’école la plus proche de son domicile prévaut.

Bernard DE VOS, Délégué général aux droits de l’enfant; Bernard HUBIEN, Secrétaire général de l’UFAPEC (Association de parents de l’enseignement catholique); Françoise Schepmans (MR), bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean et Fabrice CUMPS (PS), échevin de l’Enseignement francophone à Anderlecht en débattent sur le plateau du magazine M.

  • Voir un extrait de l’émission

Partager l'article

09 janvier 2018 - 19h37