Découvrez   

Catherine Moureaux à propos de la gestion du Logement Molenbeekois : “Je n’ai encore rien vu de cet audit”

Catherine Moureaux : "Les policiers ne vont pas bien (...). Il faut refinancer tout ce qui concerne la Justice" - BX1

Catherine Moureaux (PS), la bourgmestre de Molenbeek, a répondu aux questions de Stéphanie Meyer dans L’Interview, ce vendredi à 12h45 sur BX1.

Une information judiciaire vient d’être ouverte à propos de la société immobilière “Logement Molenbeekois”. Elle intervient à la suite d’un sévère rapport d’audit. Jeudi soir, la commune a été invitée à anticiper le renouvellement du conseil d’administration. Quand ce renouvellement est-il prévu? Catherine Moureaux renvoie la balle à l’ancienne majorité. “Ce n’est pas du tout à moi d’initier ça. Les règles font que la SISP, (la Société immobilière de service public) qui est gérée par les gens de l’ancienne majorité, se réunisse et fasse la demande officielle. Normalement, c’est en juin”.  

La SLRB (la Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale) a décidé de donner 15 jours à la SISP pour se mettre en ordre. Un délais jouable? “Je n’ai encore rien vu de cet audit. Ça parait court au regard des articles”. La bourgmestre promet de faire un point sur ce sujet-là au prochain conseil communal.

Le réengagement d’un ouvrier licencié durant la législature précédente fait réagir Ahmed El Khannouss, le chef de file cdH au Conseil communal de Molenbeek. Il dénonce le réengagement de “quelqu’un qui a été licencié pour des faits qui sont relativement graves. Il a distribué des tracts d’un candidat, qui aujourd’hui est échevin, durant ses heures de travail”. Face à cette remarque, la bourgmestre répond : “Aujourd’hui, en ré-examinant ça, on se dit que probablement, c’est le fait qu’il y avait un manque de gradations possibles de sanctions, qui a amené à cette décision-là”.

D’après un interview diffusé sur la VRT, la bourgmestre aurait dit à propos des violences lors de la soirée du Nouvel an à Molenbeek : “Si vous n’organisez pas de fêtes, les jeunes organisent leur propres fêtes et puis, ça dégénère”. La bourgmestre rétorque : “Les journalistes de Terzake ont voulu que je dise ça. Je n’ai jamais dis ça. Je n’ai pas dit qu’il fallait organiser des fêtes”.

Aux élections de mai 2019, sera-t-elle candidate à la présidence du PS bruxellois pour succéder à Laurette Onkelinx? “Actuellement, je ne suis candidate à la candidature pour rien parce que Molenbeek est ma priorité”.

► Retrouvez L’Interview du lundi au vendredi à 12h45 sur BX1.

Partager l'article

25 janvier 2019 - 13h43
Modifié le 25 janvier 2019 - 15h50