Découvrez   

Molenbeek : l’enseignant qui avait montré une caricature de Mahomet nu à des élèves est réintégré

Le professeur d’éducation à la citoyenneté qui avait montré une caricature de Mahomet nu à des élèves de 10 ans, a finalement été réintégré.

Le Collège communal de Molenbeek-Saint-Jean a décidé jeudi matin, après audition du professeur d’éducation à la citoyenneté, de le réintégrer dans ses écoles moyennant un accompagnement avec la cellule pédagogique de la commune et les équipes mobiles de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a annoncé à l’issue du Collège la bourgmestre Catherine Moureaux. Le professeur en cause a reconnu une erreur devant le Collège.

“Nous avons du matériel pédagogique à disposition, une mallette spécifique qui avait été créée après les attentats et qui permet d’aborder la question de la liberté d’expression et des radicalismes violents”, souligne la bourgmestre. “Le pouvoir organisateur qu’est la commune n’a pas fait de raccourci sur la question de la liberté d’expression. Ce qu’on a critiqué c’est la méthode pédagogique utilisée face à des enfants de 5e primaire, le fait de les confronter à des images – ici une caricature – à caractère obscène. C’est cela qui pour nous était au cœur de l’audition et du dossier. L’ensemble de cette procédure a permis, d’après nous, de mettre en exergue la protection et l’intérêt supérieur de l’enfant.”

Fin octobre, un professeur d’éducation à la citoyenneté avait montré à des enfants de 10 ans, dans une classe de 5e primaire de l’école 11 “Aux sources du gai savoir”, une caricature signée par une dessinatrice du magazine français Charlie Hebdo et intitulée “Une étoile est née”. Elle montre le prophète Mahomet nu à quatre pattes.

Le pouvoir organisateur avait en réaction écarté à titre provisoire le professeur et avait ouvert une procédure disciplinaire à son encontre. En parallèle, l’intéressé avait introduit, par l’intermédiaire de son avocat, un recours sur la forme au Conseil d’État.

Avec Belga – Photo : capture Google Street View

Partager l'article

17 décembre 2020 - 12h16
Modifié le 17 décembre 2020 - 12h17