Le personnel et les résidents de la maison de repos Simonis plongés dans l’incertitude

Arrêt de travail symbolique à la maison de repos Simonis : la direction du groupe Orélia évoque une fermeture imminente. Personnel et résidents sont dans l’incertitude. 

Les 67 employés et les 90 résidents, en situation de précarité pour la plupart, de la maison de repos Simonis se retrouveront-ils sur le carreau? Le groupe Orelia, gestionnaire du site, songe en effet à fermer la résidence. Celle-ci n’est plus aux normes et nécessite une rénovation lourde. Or il s’agit d’une maison de repos bon marché. Sa fermeture pourrait s’avérer catastrophique.

Les syndicats dénoncent la situation. D’autant que bien des questions restent sans réponse pour le moment. Une réunion avec toutes les parties est prévue le 7 janvier.

► Reportage de Philippe Jacquemotte et Paolo Coen
Préavis de grève déposé pour les maisons de repos Simonis et Wiart à Jette

Partager l'article

27 décembre 2019 - 16h50