Découvrez   

Jette: la tarification du futur parking du Miroir ne convainc pas les commerçants

Le futur parking sous la place du Miroir, à Jette, sera le premier de la Région bruxelloise où le stationnement sera payé à la minute. Une tarification qui ne convainc pas l’association locale des commerçants, qui craint que le prix à l’heure (3 euros) soit excessif et nuise à l’attractivité commerciale du quartier.

Deux ans après le début des travaux, le parking sous-terrain de la place du Miroir ouvrira ses portes en avril prochain. Avec une tarification inédite en Région bruxelloise, puisque le stationnement sera payé à la minute: 5 centimes à la minute et donc 3 euros à l’heure. Un système qui laisse dubitatifs l’association locale des commerçants, mais aussi certains riverains.

“C’est quasiment une sorte de piège. Les gens vont devoir courir. On le voit déjà maintenant avec le quart d’heure gratuit. Ca crée un certain malaise et les gens mécontents ont souvent tendance à le faire savoir autour d’eux”, expliquent les commerçants, qui demandent la mise en place d’une période de test. “Si on reste deux trois heures ici, c’est quand même excessif comme prix”, estime un riverain.

Un système plus équitable selon la commune

Pour le bourgmestre jettois Hervé Doyen (CDH), une tarification à la minute est pourtant beaucoup plus équitable. “Une heure et une minute et une heure et 59 minutes sont tarifiées de la manière ailleurs, mais de manière différenciée ici. La deuxième chose, c’est qu’il faut se rappeler que la vocation d’un parking dans une zone commerciale est d’assurer du stationnement pour les commerçants et que ce stationnement, au plus il est rotatif, au mieux, c’est”, explique l’élu humaniste.

■ Reportage de Jean-Christophe Pesesse et Charles Carpreau.

Partager l'article

16 février 2018 - 13h13
Modifié le 19 février 2018 - 11h08