Découvrez   

Jette : les pompiers sauvent un chien d’un incendie

Les pompiers sont intervenus pour un feu de cuisine dans une maison située rue Léopold I à Jette ce dimanche soir. Un chien a été sauvé. L’incendie n’a pas fait de victime humaine, l’habitation est inhabitable.

C’est vers 18h05 que les pompiers ont été appelés à la rescousse pour un feu de cuisine à Jette dans une maison de 2 étages, rue Léopold I. L’incendie faisait rage à l’arrière du bâtiment. Dès leur arrivé, ils ont coupé le gaz et l’électricité, les panneaux solaires ont également été déconnectés.

C’est l’équipe de recherche et d’intervention qui a repéré un chien sur place, intoxiqué par la fumée, a été évacué et prit en charge par des ambulanciers et l’équipe médicale du SMUR de l’hôpital militaire sur place. Il a été oxygéné pendant plusieurs minutes. Bonne nouvelle, le petit chien visible sur les photos se porte bien.

“Heureusement pas de victimes humaines” précisent les pompiers dans un communiqué. Par contre, la maison est inhabitable.

D’autres interventions liées à des appareils défectueux

Toujours à Jette ce dimanche soir, les pompiers de Bruxelles sont intervenus pour une adolescente retrouvée inconsciente dans sa salle de bain, avenue Paul de Merten. La jeune fille de 14 ans, intoxiquée au monoxyde de carbone, a été transférée à l’hôpital, ainsi que ses parents.

“Un appel a été reçu dimanche vers 18h00 à la Cellule d’Urgence 112 pour une adolescente retrouvée inconsciente dans la salle de bain de son domicile, avenue Paul Merten à Jette. Secours médicaux et pompiers ont alors immédiatement été envoyés sur place”, a expliqué lundi Walter Derieuw, porte-parole des pompiers de Bruxelles. “L’adolescente et ses parents, confus, ont été évacués vers l’hôpital. Heureusement, le pronostic vital n’est pas engagé. Le chauffe-eau à l’origine de l’empoisonnement a été scellé par Sibelga”, a précisé Walter Derieuw.

Un peu plus dans l’après-midi, vers 16h00 avenue de l’Arbre Ballon, les pompiers sont intervenus pour un malaise d’une personne âgée. A l’arrivée sur place le détecteur CO des ambulanciers se déclenche immédiatement. Des moyens pompiers supplémentaires sont dépêchés sur place. Cette fois encore, le chauffe-eau dans la salle de bain est à l’origine de l’empoisonnement. L’appareil est scellé par Sibelga. L’occupante nonagénaire de l’appartement est évacuée vers l’hôpital, son pronostic vital n’est pas engagé.

Pour les pompiers, ces différentes interventions montrent l’importance d’avoir des appareils chauffants en ordre et correctement entretenus. Il est également possible que les conditions météorologiques ont empêché une bonne évacuation des gaz de combustion.

La rédaction, photo : les pompiers de Bruxelles

Partager l'article

18 janvier 2021 - 09h42
Modifié le 18 janvier 2021 - 11h46