Arrêt de travail dans les écoles communales de Jette lundi matin

Un arrêt de travail sera marqué lundi de 10H30 à 11H19 dans les établissements jettois en solidarité avec la dizaine d’enseignants qui n’ont pas touché de salaire depuis septembre, ont annoncé samedi le SLFP Enseignement et la CGSP Enseignement en front commun.

Les deux syndicats estiment que le pouvoir organisateur n’a pas été capable de fournir, lors d’une récente commission paritaire, des explications réellement cohérentes pour justifier ces défauts de paiement. Si la commune de Jette invoque la réforme des titres et fonctions pour, le SLFP et la CGSP font remarquer que celle-ci est d’application depuis plus d’un an et qu’elle ne pose pas de problème dans le fondamental. Les agents concernés bénéficient d’une avance de 1.200 euros, qui est largement inférieure à leur barème, ce qui les met en grande difficulté financière.

Les syndicats relèvent d’autres dysfonctionnements. Ils déplorent notamment que l’école Van Asbroeck fonctionne sans puéricultrice depuis septembre. Certaines fournitures financées par l’encadrement différencié de 2015-2016 ne sont toujours pas arrivées dans les écoles. Des plaintes liées au bien-être restent lettre morte depuis juin, poursuivent les syndicats. Des agents prétendent faire l’objet de pressions et de menaces parce qu’ils refusent des prestations qui ne sont pas prévues dans le règlement de travail. Les deux organisations dénoncent également la gestion administrative. Ainsi, ils relèvent par exemple que la commune de Jette n’a pas transmis les dossiers de certains enseignants nouvellement nommés à la Fédération Wallonie-Bruxelles, ce qui pourrait se traduire par des pertes financières pour deux agents qui vont bientôt entamer un congé de maternité.

Belga

Partager l'article

09 décembre 2017 - 12h58