Découvrez   

Projet immobilier sur la campus de la plaine : une victoire judiciaire pour les défenseurs de la nature

Le 19 novembre dernier, le Conseil d’Etat a donné raison à la plateforme Bruxelles-Nature qui dénonçait le projet immobilier en cours sur le campus de la plaine.

L’association avait déposé deux requêtes devant la juridiction en 2014 et 2015, pour demander l’annulation du permis d’urbanisme délivré à la société Universalis Park pour le développement de trois immeubles, totalisant 140 logements , une crèche, deux commerces et 146 emplacements de parking, sur une partie du campus de la plaine à Ixelles, nous explique Mario Ninanne, membre de la plateforme. Les associations naturalistes dénonçaient des atteintes à la biodiversité, l’absence de permis de lotir préalable et le fait que l’ULB ait vendu une partie de ses terrains à une société privée. Ces terrains perdaient dès lors leur vocation universitaire, selon la partie requérante, qui jugeait dès lors  la vente illégale.

Dans son arrêt, le Conseil d’Etat donne raison aux défenseurs de l’environnement, se fondant sur l’absence de permis de lotir, et annule le permis d’urbanisme délivré par la région bruxelloise à la société Universalis Park. Une victoire judiciaire, certes, pour Bruxelles-Nature, mais à la portée partiellement symbolique, puisque les constructions sont en cours, certaines étant déjà terminées.

■ Reportage de Jean-Michel Herbint et Camille Dequeker, avec Stéphanie Mira

 

Partager l'article

29 décembre 2019 - 18h10
Modifié le 29 décembre 2019 - 18h28