Découvrez   

Ixelles : une majorité de logements Airbnb ne respectent pas la réglementation

Selon l’échevin ixellois de l’Urbanisme Yves Rouyet (Ecolo), 76 mises en demeure ont été envoyées depuis fin 2019 à des propriétaires de logements Airbnb qui ne respecteraient pas la réglementation en vigueur autour de ces hébergements touristiques.

En réponse à une interpellation du conseiller communal Adrien Volant (Ecolo), Yves Rouyet est revenu sur le travail de la cellule contrôle de l’urbanisme d’Ixelles autour des logements Airbnb. En effet, si ces hébergements touristiques temporaires sont encadrés depuis avril 2016 au niveau de la Région bruxelloise, les communes peuvent également mener leur propre contrôle de la réglementation en vigueur. La cellule urbanisme d’Ixelles est ainsi chargée de repérer les habitations dans lesquelles personne n’est domicilié, et peut également inscrire un refus, si demande il y a, concernant un logement Airbnb dans des maisons entières.

Selon les données révélées par l’échevin ixellois de l’Urbanisme, 440 annonces ont été localisées avec précision dans les quartiers nord de la commune par la cellule contrôle de l’urbanisme. “Il apparaît que la grande majorité de ces biens ne respectent pas l’ordonnance sur les hébergements touristiques. Ce listing a été transmis au SPRB Économie et Emploi pour qu’ils puissent en faire usage dans leur démarche répressive”, explique Yves Rouyet. “Il est par ailleurs surprenant de remarquer que bon nombre de ces logements multiplient les infractions : changement d’affectation de logement vers établissement hôtelier, subdivision…”, ajoute-t-il.

Yves Rouyet ajoute que 76 mises en demeure ont été adressées depuis fin 2019, dont 72 pour des logements entiers et 4 pour des chambres. Un procès-verbal a été adressé pour 11 de ces logements.

Gr.I. – Photo : Belga/Eric Lalmand

Partager l'article

26 janvier 2021 - 15h11
Modifié le 26 janvier 2021 - 15h39