Forest : le buste de Léopold II a été “déboulonné” par des militants anti-coloniaux

Le buste de Léopold II installé dans le parc Duden à Forest a été “déboulonné” dans la nuit de mercredi à jeudi. Selon la RTBF, cet acte a été revendiqué par des militants du collectif ACED (Association Citoyenne pour un Espace Public Décolonial). Ces derniers veulent notamment dénoncer le rôle de Léopold II dans la colonisation du Congo et la difficulté de tenir un débat public autour du passé colonial de la Belgique.

C’est dans la nuit de mercredi à jeudi que le buste de l’ancien roi des Belges a été retiré. Des inscriptions ont également été inscrites sur le socle du buste : elles demandent notamment qu’un texte explicatif sur “les horreurs du Congo” soit apposé.

Bien qu’opposés à la violence, nous avons été contraints de prendre cette mesure radicale face au refus répété des pouvoirs publics d’engager tout débat sérieux sur la toponymie et la statuaire à la gloire du passé colonial et, plus largement, de refuser tout examen de conscience quant à cette page sombre de notre histoire. Nous estimons que cette politique de l’autruche constitue une faute majeure et une insulte aux valeurs d’une société qui se veut démocratique”, explique ainsi l’ACED par voie de communiqué.

“Une tache indélébile de l’histoire nationale”

Selon l’association, Léopold II “est l’auteur d’une entreprise méthodique de pillage, responsable de plusieurs millions de morts, qui a profondément déstructuré les sociétés locales”. Elle ajoute : “Continuer d’honorer cette tache indélébile de l’histoire nationale constitue un frein durable à toute tentative de construire les relations intercommunautaires de manière pacifiée”.

L’ACED réclame notamment la mise en place d’un débat sur la colonisation et sur le travail de mémoire autour de cette période. Elle demande également des changements quant aux statues mises en places sur le territoire belge, en accord avec le secteur associatif représentatif des populations postcoloniales. Si ces revendications ne sont pas écoutées, l’association menace d’autres actions de ce type.

“Du vandalisme un peu primaire”

“Je comprends les positions anti-coloniales de certains mais j’estime que ce comportement de taliban est regrettable. Il s’agit de vandalisme un peu primaire auquel ses auteurs donnent un habillage humaniste. S’en prendre à une œuvre décorative prévue pour un parc ne va pas changer l’histoire de la colonisation. De manière générale, je ne suis pas favorable aux mouvements qui souhaitent faire disparaitre l’histoire ancienne en voulant changer les noms des rues, débaptiser des places, etc. car je pense que c’est un mauvais combat”, s’exclame pour sa part le bourgmestre de Forest Marc-Jean Ghyssels (PS) à l’agence Belga. (Gr.I.)

■ Images de Nicolas Franchomme

Partager l'article

11 janvier 2018 - 10h55