Vincent De Wolf (MR) sur la sécurité dans les gares et métros : “C’est une manipulation de l’opinion au niveau électoral”

Vincent De Wolf, chef de groupe MR au Parlement bruxellois et bourgmestre d’Etterbeek, a répondu aux questions de Stéphanie Meyer dans L’Interview, ce vendredi à 12h45 sur BX1.

L’augmentation de la criminalité dans les gares et métros est décriée par le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS). Il reproche un désinvestissement du fédéral. A ce propos, la DH titre : “Sécurité dans les gares et les métros, le fédéral incapable d’assumer”.

Pour Vincent De Wolf (MR), “Quand on a la tête dans les élections et qu’on voit ce genre de titre, on se pose une question : est-ce que les institutions collaborent entre-elles?”.  Il pense que “c’est vraiment une manipulation de l’opinion au niveau électoral”. “Ça montre que quand on n’a pas du tout les mêmes majorités dans une entité et dans une autre, en réalité, les entités se combattent, surtout au moment des élections, plutôt que de gérer la sécurité des citoyens. Je trouve ça déplorable”.

La Région a sorti son nouveau plan de Mobilité “Good Move” pour 2030. Le positif pour le bourgmestre, “c‘est que beaucoup de partenaires extérieurs au gouvernement ont été consultés”. Il soutient également “le fait de vouloir renforcer et développer le métro vers le nord”.

Mais pour lui, “on a perdu dix ans” dans ce dossier. Il se demande si c’est sérieux  de sortir ce nouveau plan de Mobilité à un mois et demi des élections. “On fait des grandes déclarations qui engagent les électeurs, qui engagent les Bruxellois, qui engagent les Parlementaires pour dix ans, sans même qu’il y ait eu un débat au Parlement, et sans même qu’on n’ai rien reçu, pas un document, pas un chiffre”, dénonce-t-il.

► Retrouvez L’Interview du lundi au vendredi à 12h45 sur BX1.

Partager l'article

05 avril 2019 - 13h37