Sécurité : la criminalité en baisse en 2017 dans la zone de police Montgomery

La criminalité a globalement baissé dans la zone de police Montgomery (Etterbeek, Woluwe-Saint-Pierre et Woluwe-Saint-Lambert), qui enregistre 3.546 délits en 2017 contre 3.963 en 2016.

Durant le même laps de temps, les délits en matière de vols dans les habitations, vols de véhicules et violences intrafamiliales ont en revanche légèrement augmenté. Trois cent quarante auteurs ont par ailleurs été interpellés en flagrant délit, indique lundi la zone de police. Le nombre vols avec violence enregistre son taux le plus bas des 20 dernières années et 114 auteurs ont été arrêtés en flagrant délit. Les vols dans et sur les véhicules ont également suivi la même tendance en passant de 853 délits en 2016 à 712 en 2017. Une certaine stabilité a par ailleurs été enregistrée concernant les vols à la tire (401 en 2016 contre 410 en 2017) et les vols de vélos (423 en 2016 contre 424 en 2017). Si les vols dans les habitations sont passés de 862 en 2016 à 897 en 2017, la zone de police précise que leur nombre est le deuxième le plus bas enregistré depuis la réforme des polices. Le vol de véhicules est quant à lui passé de 121 à 142 faits entre 2016 et 2017, et les cas de violences intrafamiliales, de 533 à 599.

Vingt-huit opérations de sécurité routière visant la répression de la conduite sous influence ont été organisées en 2017 et face à la vitesse excessive, la zone Montgomery a mis en place des contrôles quotidiens. Des opérations plus ciblées concernant le contrôle des moniteurs des auto-écoles, du transport des déchets ou du transport rémunéré de marchandises, ont également été organisées.

La sécurité dans les transports en commun a par ailleurs attiré toute l’attention de la zone de police qui y a consacré 28.944 heures, notamment par l’organisation de 191 opérations de contrôle et l’exécution de 558 patrouilles sur le réseau de surface ou souterrain. Les enquêteurs de la recherche locale ont élucidé 197 affaires dont 69 pour vols avec violence, 42 pour vols avec effraction, 10 pour fraude informatique et 10 pour vols de GPS intégrés. Ceux du service “famille-jeunesse” ont de leur côté notamment traité 623 dossiers de violences intrafamiliales, 586 dossiers de mœurs et 251 dossiers de maltraitance.

La zone a en outre traité 39.702 interventions, généralement générées par un appel d’un citoyen au dispatching zonal. Vingt-cinq pour cent de ces interventions ont été prises en charge dans les 10 minutes et 72% endéans les 30 minutes. Enfin, plusieurs projets marquants ont été mis en place en 2017 par la zone Montgomery. Cette dernière a ainsi récolté plusieurs centaines de peluches auprès de la population pour les offrir à des enfants victimes de situations traumatisantes. Le 2 mai 2017, la zone a créé sa page Facebook pour mieux informer la population et permettre à celle-ci de partager ses avis et préoccupations.

En novembre 2017, le collège de police a par ailleurs signé le protocole “Disparition des seniors” qui a pour objectif d’accroître l’efficacité de tous les intervenants lorsqu’on perd la trace d’une personne âgée. La zone a d’ailleurs remporté le Prix David Yansenne 2017 de la Région Bruxelles-Capitale pour ce projet de police de proximité.

Belga

Partager l'article

16 juillet 2018 - 16h22