Découvrez   

L’Auberge Espagnole, un espace permettant à des commerçants de tester leur concept, fête ses 2 ans

Deux ans après l’ouverture de l'”Auberge Espagnole” à Etterbeek, 10 entrepreneurs ont déjà pu y tester leur concept et y “faire leurs dents” de jeunes “candidats-commerçants”, pour la plupart avec succès : c’est un bilan résolument positif qu’ont tiré mardi les autorités communales et régionales ainsi que hub.brussels, cheville ouvrière du projet qui se poursuit jusque fin 2018.

L’Agence Bruxelloise pour l’Accompagnement de l’Entreprise (hub.brussels, ex-Atrium) avait proposé cette initiative d’espace commercial “pépinière” dans le cadre du contrat de Quartier Durable Chasse-Gray. Dans une zone située sur le piétonnier de la chaussée de Wavre, tout près de la place Jourdan, un magasin baptisé l’Auberge Espagnole a ouvert ses portes en mai 2016, appelé à être occupé successivement par différents entrepreneurs, pour une durée d’un à quatre mois chacun.

La plupart des candidats, sélectionnés par un jury mis sur pied par hub.brussels, “ont déjà un projet mûr”, indique Flore Frédéric, project manager en charge de l’Auberge Espagnole. “Nous aidons ensuite à l’affiner. On accompagne avec du coaching. On donne des conseils, notamment sur l’aménagement de la boutique, etc., des enseignements qui leur serviront encore après.”

L’avantage, pour les entrepreneurs désireux de tester leur concept avec un réel magasin à gérer et à tenir au quotidien, se situe dans ce “coaching” et cet accompagnement réalisés par hub.brussels, mais aussi dans le loyer très bas (350 euros/mois) pour lequel l’espace est mis à leur disposition.

Un Food Korner avant WeCo

L’Auberge Espagnole est actuellement occupée par le 11e projet sélectionné, celui porté par le Français Samuel et son épouse Lisa. Leur “Food Korner” propose, entre autres objets liés à l’univers de la cuisine et de la gastronomie, des produits dénichés aux quatre coins de l’Europe. Il laissera la place, début août, à WeCo, actif dans le textile durable. Un dernier projet doit occuper l’espace en fin d’année, mais il est encore inconnu: hub.brussels va lancer un nouvel appel à candidats.

Sur les 10 entrepreneurs (ou duos entrepreneurs) précédents, quasi tous ont réussi à voler de leurs propres ailes par la suite, via un magasin physique ou en ligne, même si l’un d’entre eux était en réalité déjà bien implanté, et qu’un autre a fini par choisir la Wallonie, indique Flore Frédéric. Les projets vont des articles pour enfants (Tatamy Kids Store, qui a ouvert à Etterbeek), aux articles de décoration (MIEU, installé désormais à Schaerbeek; Ben Artside, Saint-Gilles; Urban Gardener, Ixelles), en passant notamment par les vêtements (Déjà Vu, pop-up à Bruxelles-Ville). (avec Belga)

■ Reportage de Michel Geyer et Charles Carpreau.

Partager l'article

15 mai 2018 - 15h55
Modifié le 15 mai 2018 - 15h55