Imbroglio autour de l’esplanade du Cinquantenaire : le parking sera seulement fermé dans deux semaines

Le stationnement est normalement interdit depuis le 1er janvier 2020 sur l’esplanade du Cinquantenaire, entre Autoworld et le musée de l’Armée. Pourtant, dans les faits, de nombreuses voitures jonchent encore les pavés de l’esplanade. La Régie des Bâtiments, propriétaire de cet espace privé, accorde un nouveau délai de deux semaines aux automobilistes avant de fermer définitivement ce parking sauvage, rapporte Bruzz.

L’annonce n’est pas neuve : cela fait plusieurs semaines que des panneaux indiquent que le stationnement est interdit dès le 1er janvier 2020 sur l’esplanade du Cinquantenaire, là où des dizaines de véhicules se garent chaque jour sans qu’aucune indication le permette. Cette décision émanait du propriétaire de l’espace, à savoir la Régie des Bâtiments, qui souhaitait éviter la présence de véhicules sur l’esplanade durant les travaux de rénovation prévus sur l’ensemble des bâtiments historiques du Cinquantenaire, d’une durée approximative de trois ans.

Pourtant, depuis le 1er janvier 2020, de nombreuses voitures stationnent encore au Cinquantenaire, comme la RTBF, Bruzz et bien d’autres internautes ont pu le constater. La zone de police de Bruxelles Capitale-Ixelles rappelle pour sa part que ce n’est pas à ses services de s’assurer que le stationnement interdit est bien respecté. “Ce site est une propriété de la Régie des Bâtiments. C’est donc à cette structure de prendre des mesures. Celle-ci avait annoncé l’installation de barrières pour fermer le site, mais apparemment cela n’a pas été fait”, explique Olivier Slosse, porte-parole de la zone de police à Bruzz.

Du côté de la Régie des Bâtiments, on confirme que l’interdiction n’est pas encore effective, même si les panneaux annonçaient autre chose. Les fameuses barrières seront installées d’ici deux semaines, confirme le porte-parole Johan Vanderborght. “Il y a encore une période de transition de deux semaines, durant laquelle la police va être sur place pour informer les automobilistes de la future fermeture complète du site”, explique-t-il. La police, pour sa part, confirme qu’elle viendra seulement si la Régie des Bâtiments le demande et indique une infraction sur son terrain.

En attendant, les voitures devraient donc rester pour deux semaines de plus sur l’esplanade du Cinquantenaire, en attendant de nouvelles mesures pour fermer le site.

Gr.I. – Photo : BX1

Partager l'article

03 janvier 2020 - 10h58