Etterbeek : d’ici fin 2020, une nouvelle église Sainte-Gertrude sera construite

Sauf retard sur le programme, la commune d’Etterbeek disposera d’ici la fin de l’année 2020 d’une nouvelle église Sainte-Gertrude, place Van Meyel, à l’emplacement de l’ancienne, détruite à la hâte en 1993, à la suite d’une rupture de conduite du réseau d’égouttage qui en avait affaibli les fondations.

Des doutes ont longtemps subsisté sur la reconstruction d’un édifice religieux à cet endroit, mais la ténacité de la Fabrique d’église et le soutien de la commune les ont levés, avec en point d’orgue un budget d’investissement qui semble à présent ficelé et un projet architectural sur le point d’entamer son parcours d’obtention d’un permis de bâtir.

Présenté vendredi par l’évêque auxiliaire de Bruxelles Jean Kockerols, les représentants de la paroisse Sainte-Gertrude et le bourgmestre de la commune d’Etterbeek Vincent De Wolf, le plan sera également exposé aux riverains dans la soirée de vendredi. D’une capacité de 230 visiteurs, le nouvel édifice moderne sera de dimension plus modeste que l’ex-église du XIXe siècle qui portait bien plus ombrage aux immeubles de la place.

2,15 millions d’euros de budget

Dominée à l’extérieur par les courbes, la nouvelle église construite en briques claires évoquera la forme d’une main ouverte invitant à se rassembler. À l’intérieur, un espace central de forme ovale destiné au culte mais aussi à des activités culturelles sera entouré d’enceintes plus petites, de tailles et de fonctions variées (chapelle de semaine, salle de réunion, sanitaires, …). Contrairement à ce qui avait été envisagé il y a quelques années, la Fabrique d’église de la paroisse sera le maître d’ouvrage, celle-ci ayant pu trouver les bailleurs de fonds dont un paroissien décédé en 2014. Sa générosité providentielle représente le quart du budget total (2,15 millions d’euros) d’investissement nécessaire.

La commune en profitera pour réaménager la place et en particulier le parvis de l’église. Ayant aussi vocation à devenir un lieu de rencontre entre les riverains, celui-ci sera dominé par un cercle pavé prolongé par une zone où la végétation sera prépondérante. Un alignement de pierres retracera, sur le sol, le contour de l’ancien édifice. Les travaux de construction seront précédés par des fouilles archéologiques, l’endroit ayant été occupé par des édifices religieux qui ont jalonné l’histoire de la commune.

Belga – Photo : Belga/Nicolas Maeterlinck

Partager l'article

29 septembre 2017 - 17h29